RadioSouvenirsFM

RadioSouvenirsFM

samedi 31 octobre 2009

Affichage Numérique_OVAB Europe : Quand Ströer mesure l’impact d’une image animée en communication extérieure



Doris Braune (Marketing Ströer-Infoscreen) a présenté, dans le cadre de la journée de conférences de l’OVAB Europe, les résultats d’une étude menée par Ströer visant à déterminer l’efficacité d’une image animée par rapport à une image fixe.

Plus précisément, Ströer souhaitait quantifier l’impact d’Infoscreen, son réseau d’affichage dynamique déployé dans les transports allemands, par rapport à des formats d’affichage statique traditionnels.

Assurée par deux sociétés de recherche spécialisées dans l’imagerie cérébrale- Neuro-Impact (Munich) et Neuro-Insight (Australie) -, l’étude mesurait, pour chacun des 84 individus du panel, l’intérêt personnel, l’intensité émotionnelle, la mémorisation et l’impact sur la construction de la marque de quatre campagnes publicitaires d’affichage.

Munis de casques mesurant leur activité cérébrale, les participants étaient plongés virtuellement dans les conditions d’un trajet dans les transports, où les campagnes étaient déclinées à la fois sur les écrans d’Infoscreen et sur des formats statiques.

Au final, les résultats font apparaître qu’une image animée génère, dans le cadre du réseau Infoscreen, une augmentation de :

- 28% de l’intérêt personnel vs une image fixe;

- 36% de l’intensité émotionnelle vs une image fixe;

- 28% de mémorisation vs une image fixe;

- 46% dans la construction de marque vs une image fixe.

Ströer en a également profité pour mesurer l’impact de deux contenus éditoriaux diffusés sur son réseau – des quiz et des “News Société” – les deux ont atteint sur les trois premiers paramètres (intérêt personnel, intensité émotionnelle et mémorisation) des résultats particulièrement élevés.

Source : OOH-TV

Téléphonie IP_Téléphonez en VOIP sous android avec Tubaloo




Tubaloo est une start-up américaine fondée en 2005 spécialisée dans des applications de communication. Cette société propose en bêta privé sa première application de VOIP sous Android du même mon Tubaloo.

Tubolo est un service de VOIP sous Android. Ce service vous permet de passer des appels grâce à votre connexion internet. L’un des avantages de cette application, est qu’elle est transparente à l’utilisation. Une fois lancée et configurée elle s’intégrer parfaitement dans votre téléphone. Vous pouvez également garder votre numéro (avec le préfixe international) pour passer ou recevoir des appels à travers ce service

Cette application est encore en beta privé. Elle est disponible avec le code androidfra à cette adresse, 300 invitations réservées à nos lecteurs. Les premiers arrivés seront les premiers servis alors dépêchez-vous.

Source : Android-France.fr Publié par Guy (GuyTouch)

Téléphonie IP_VoIP moins cher que Skype



Il semble que cela devienne un réalité de plus en plus certaine. Skype ne s’en sort pas au niveau de la rentabilité ainsi que les affaires juridiques pour les questions de licence. Un boulet? Voila que Skype est bientôt aux mains de Private Equity.. eBay cherche toujours à le rentabiliser et il est vrai qu’on peut dire que pas mal d’innovations ont été effectuées dans le champs Skype. Les opérateurs VoIP sont les Davids et Skype le Goliath. Tous ont bien compris que les mots magiques sont : International, international et international. La guerre du “téléphoner moins cher à tout prix” est une fausse guerre car aucun opérateur VoIP ne veut s’étrangler. Il est nécessaire d’innover pour changer le modèle économique du mini marge vers multi-fonctionnalités.

Bref la VoIP a encore de beaux jours devant elle (ou lui, on a pas encore pu déterminer le sexe de VoIP)

Source : Blog VoIP nomado

Technologie_Le radio-phonographe Braun revisité



Revisitant l’ancien modèle datant des années 50 du Radio-Phonographe Braun SK 4 bien connu des collectionneurs, le duo allemand Dieter Rams et Hans Gugelot présente un nouvelle base hifi teinté d’un blanc plus moderne avec un couvercle en plexiglas. Exposé au Moma, ce bijou vintage fera rêver tous les inconditionnels de la platine !

Source : SounsHunter.net

vendredi 30 octobre 2009

Affichage Numérique_Royaume-Uni : Bus-Tops va installer des écrans LED sur les toits des abribus londoniens



Bus-Tops, l’initiative visant à doter les toits d’abribus londoniens d’écrans LED afin d’y diffuser des œuvres d’art, devrait voir le jour.

Le projet, que nous avions couvert en septembre dernier, a en effet remporté la compétition Artists Taking The Lead, s’inscrivant dans le programme London 2012 Cultural Olympiad piloté par l’Arts Council England en partenariat avec London 2012 et les Arts Council d’Irlande du Nord, d’Ecosse et du Pays de Galles.

Un minimum de 40 panneaux LED d’1,5m x 1m seront ainsi installés en 2011 et 2012 sur différents abribus de la ville, à temps pour les JO de Londres.

Source : OOH-TV

Affichage Numérique_France : Le réseau d’affichage dynamique de Métrobus devrait être déployé en début d’année prochaine



Interrogé lors du dernier Buzz Media, Gérard Unger, PDG de Metrobus, a annoncé que le déploiement des mobiliers numériques de Metrobus aurait lieu l’année prochaine : “Nous allons installer le matériel qui était prévu, mais pour éviter les polémiques, sans capteurs d’audience – au moins dans un premier temps – et sans le système bluetooth. Le mobilier numérique sera installé au début de l’année prochaine dans le métro et le RER et ensuite dans les gares.”

Gérard Unger a, par ailleurs, évoqué le contrat de régie publicitaire qui lie Métrobus à la RATP. Arrivant à échéance fin 2010, celui-ci génère plus de 100m€ de chiffres d’affaires (70m€ sont reversés en redevance à la régie des transports parisiens).

Pour voir l’entretien en vidéo, c’est ici.

Source : OOH-TV

Téléphonie IP_ VoIP Mobile : la prochaine grande évolution du marché des services mobiles.




La VoIP Mobile
est très souvent perçue comme une menace par les opérateurs de services mobiles. Elle risque en effet d'entamer leurs revenus issus de la voix. Elle est également susceptible de les cantonner dans un rôle de simple gestionnaire de réseaux. La VoIP Mobile est aussi souvent présentée comme la prochaine grande évolution du marché des services mobiles.

L'étude que nous venons de terminer sur ce sujet analyse les mythes et réalités de la VoIP Mobile, les avantages et inconvénients de la VoIP managée. Elle présente nos prévisions de taux de pénétration de la VoIP Mobile.

Principales conclusions

• Dans la plupart des cas, les tarifs les plus avantageux de la VoIP mobile concernent les appels internationaux.

Skype domine le marché de la VoIP sur le créneau des appels low cost. D'autres acteurs indépendants intègrent l'offre de Skype à leur propre offre afin de survivre sur ce marché.

Google, qui est le dernier grand nom à être entré sur le marché de la VoIP Mobile, a les moyens de bouleverser le marché en s'appuyant sur son approche des communications unifiées et la puissance de sa marque.

• Actuellement, les MNO leaders étudient les modèles économiques de la VoIP ou sont en train d'évaluer les conditions de profitabilité et de QoS de tels services déployés à grande échelle, tandis que leurs challengers utilisent la VoIP comme un outil de différentiation.

• La question est plutôt de savoir quand les opérateurs commenceront à offrir des services de VoIP mobile. Les premières offres devraient d'abord s'appuyer sur des partenariats, pour ensuite être proposées par des pure players.

• Les facteurs clés du décollage de la VoIP Mobile sont les suivants : compétitivité du marché mobile, développement de la VoIP fixe, pénétration des abonnements illimités, disponibilité de terminaux compatibles, acceptation par les MNO des applications de VoIP Mobile.

• Il existe une réelle opportunité pour que la VoIP permette d'augmenter les revenus données, tout en compensant les pertes des revenus voix.
Les prévisions de l'IDATE

L'IDATE définit un utilisateur de VoIP Mobile comme un utilisateur qui utilise une application de VoIP à partir d'un terminal mobile sur un réseau d'opérateur mobile, au moins une fois par mois. A partir de cette définition, l'IDATE prévoit que le Royaume-Uni fera partie des pays les plus avancés tandis qu'en France le décollage sera plus lent avec une accélération attendue à partir de 2013.

La part des utilisateurs de VoIP Mobile sur le nombre total d'abonnés mobiles pourrait atteindre 13% dans les pays étudiés. Finalement, lorsque l'on traduit ce pourcentage en nombre d'abonnés, l'IDATE estime qu'à fin 2014, on comptera 75 millions d'utilisateurs de VoIP Mobile aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France.


Soichi Nakajima
Project Leader
idate.org

Source : ZDNet.fr

WebRadio_OxyRadio fait son entrée sur Freebox TV





OxyRadio annonce par un communiqué de presse son arrivée sur le canal 75 du service radio de Freebox TV. Elle est la première webradio dont l’objectif est de promouvoir la musique et les artistes ayant fait le choix de la libre diffusion de leurs oeuvres.

Elle met en avant ceux-ci et propose également diverses émissions culturelles et informatives axées sur un esprit jeune (nouvelles technologies, musique, ...)

Une présence plus forte

Aujourd’hui, OxyRadio arrive dans l’offre des radios Freebox. Avec plus de 4 millions de terminaux répartis en France, la Freebox est devenue un vecteur de diffusion majeur.

Notre présence permet d’offrir à nos auditeurs une nouvelle façon d’écouter, et nous permet d’accroitre notre visibilité pour ainsi promouvoir au-delà du web les artistes ayant fait le choix de la libre diffusion.

Une réelle implication

En plus de la chaîne Radios de la Freebox, OxyRadio ouvre son télésite Freebox. Ce site, adapté au téléviseur, permet aux Freenautes de découvrir OxyRadio tout en écoutant nos programmes.

Pour fêter cet événement, une émission spécialeétait organisée ce mercredi 28 octobre 2009 sur l’antenne d’OxyRadio

Source : UniversFreebox.com

WebRadio_ Elles FM déploie ses antennes pour les femmes du 7-8



Expérience inédite, à la lisière des tours du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Une radio associative dédiée aux femmes de banlieue vient de naître. Dès demain, Elles FM émettra dans les Yvelines. Le concept d'une bande de six amis réunis en association par Ihame Atillah, éducatrice de 32 ans, a séduit le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

En juin, après un appel à candidature, le gendarme des médias leur a attribué une fréquence laissée libre depuis juillet 2007, le 95.5 FM. « Ils voulaient une radio de terrain. On vient tous de la banlieue, explique Louis Dubois. Mais c'est un milieu très machiste. Il fallait un outil pour celles qui ont besoin de parler de leur quotidien. »

Pour autant, ce jeune directeur de la rédaction âgé de 21 ans, diplômé dans la communication, se défend de tout militantisme féministe. « Ce n'est pas radio Ni putes ni soumises. Tout le monde aura la parole, promet-il. L'idée, c'est de valoriser la banlieue. » « Tout ce que les femmes de banlieue font de positif n'est pas visible, ajoute Ihame Atillah, présidente de l'association Elles FM. Généralement, on ne parle que des femmes soumises, voilées, de l'excision, des viols et des tournantes. Mais il y a beaucoup de femmes artistes, sportives ou présidentes d'associations qui font énormément pour leur quartier. C'est cette couleur que nous voulons mettre en valeur. » La radio sera financée pour moitié par des subventions publiques, le reste proviendra du mécénat et de la publicité. A l'antenne : de la musique (à 80 % française), une tranche d'informations matinale baptisée « Le 7-8 » et des émissions comme « Femmes, à vous la parole ! ». Deux heures de libre antenne sans « aucun tabou, mais des spécialistes qui répondront aux femmes sur les problèmes de santé, de sexualité, de vie de famille, de travail et de violence ». W

Source : 20Minutes.fr
David Thomson

jeudi 29 octobre 2009

Affichage Numérique_France : Futuramedia franchit la barre des 4.500 écrans



La régie publicitaire Futuramedia vient de fêter l’installation de sa 4.500ième face numérique en France. Il s’agit d’un écran LCD géant de 103 pouces déployé au sein du centre commercial de Noyelle Godault.

Comme le note le communiqué, il participera à la “théâtralisation de la galerie” et “à l’accroissement de la visibilité des campagnes diffusées”.

Rappelons que Futuramedia opère, en propre, deux réseaux d’affichage dynamique publicitaires – Futuramall dans les galeries de centres commerciaux et Futurapharma dans les pharmacies – atteignant une audience cumulée de 100 millions de contacts par mois.

Source : OOH-TV

Affichage Numérique_Bell Micro fait entrer les écrans numériques Sony dans sa gamme de produits




Le distributeur informatique Bell Micro intègre les écrans numériques Sony à sa gamme de produits. Dans la foulée, Sony a nommé l’entreprise « Distributeur à valeur ajoutée ». Bell Micro va fournir les écrans numériques Sony à des revendeurs spécialisés dans la Signalisation numérique (Digital Signage) et actifs sur les marchés belges et luxembourgeois de la vente au détail, du transport et des lieux publics. La Signalisation numérique est un dispositif couvrant un réseau d’écrans gérés par un logiciel d’administration qui permet de contrôler chaque écran de façon individuelle à distance.

La Signalisation numérique effectue actuellement une progression sans précédent. De nombreuses chaînes de vente au détail, de distribution de journaux et de secteurs de niche comme les pharmacies utilisent déjà cette technologie. Un écran numérique affiche des offres publicitaires dans les points de vente d’une façon discrète et élégante. C’est aussi une solution parfaite pour les centres de service vu qu’elle améliore et rationalise la prestation de service en fournissant des informations ciblées modifiables en temps réel. Dans les lieux publics, la signalisation numérique peut servir de divertissement pur mais peut aussi fournir des informations et renforcer l’image d’une organisation. Les centres de services tirent également profit de cette solution : ils peuvent afficher des informations ciblées pouvant être modifiées très rapidement.

Sony propose dans sa gamme de produits professionnels Ziris une offre complète de solutions de Signalisation numérique basées sur la technologie HDTV. Ces solutions peuvent être aisément utilisées pour effectuer des présentations et des démonstrations dans des salons, des magasins ou des événements. La gamme de produits Ziris permet de communiquer d’une façon innovante avec un large public.

Dans le cadre de cette collaboration, Bell Micro a équipé son centre de démonstration et de formation de Malines d’une solution Ziris complète, qui peut être utilisée à titre de démonstration ou de « Proof-of-Concept ». Les clients et les prospects sur place voient ainsi la façon dont ils peuvent intégrer les produits de la gamme Sony Public Displays à leurs systèmes actuels.

« Sony cherchait depuis quelque temps un partenaire BeLux qui dispose d’une connaissance spécifique de l’informatique et des réseaux et soit capable d’intégrer nos solutions de Signalisation numérique dans des réseaux », explique Claude Bruyneel, Sales Manager PSE channel chez Sony. « Nous sommes très contents d’avoir fait de Bell Micro notre Distributeur à valeur ajoutée. Nous allons créer en commun une offre attractive qui aidera Bell Micro à fournir à ses revendeurs une solution complète totalement opérationnelle. »

« Les systèmes de Signalisation numérique Sony sont réputés pour leur qualité et leur fiabilité exceptionnelles. C’est pourquoi ils conviennent parfaitement à notre gamme. Nous sommes impatients de poursuivre la conquête de ce marché avec Sony. Pour ce faire, nous allons assurer un service optimal à nos revendeurs », conclut Pierre Furnal, Managing Director de Bell Micro Belux.

À propos de Bell Micro

Bell Micro
est un distributeur informatique spécialisé qui occupe une position centrale dans la chaîne logistique informatique, entre les entreprises qui produisent des produits et services informatiques et celles qui fournissent ces produits aux utilisateurs finaux. Bell Micro assure un service complet conçu pour améliorer les prestations et augmenter les opportunités des partenaires de canal. Les services et technologies offerts par l’entreprise sont très variés, de façon à soutenir au mieux chaque partenaire. Pour certains, cela signifie qu’ils sont sûrs de disposer des bons produits informatiques au bon moment et à un bon prix. Pour d’autres, la collaboration est plus profonde, ce qui leur permet de profiter de nouvelles opportunités à chaque étape du processus – de la conception au déploiement. Bell Micro fonctionne avec trois canaux différents : industrie, commerce et entreprises. Ceux-ci proposent une large gamme de produits et de services de grands fournisseurs informatiques. Pour plus d’informations: http://www.bellmicro.eu.

À propos de Sony Professional

Sony Professional, division de Sony Europe, figure parmi les premiers fournisseurs de solutions AV/IT aux entreprises, et couvre une grande variété de secteurs tels que les média et le broadcast, la vidéosurveillance et la distribution, le transport et l'événementiel. Elle offre des produits, systèmes et applications à valeur ajoutée pour la création, la manipulation et la distribution de contenu audiovisuel numérique. Fort de ses 25 années d’expérience dans l’innovation produit, Sony Professional est plus que jamais en mesure d’offrir à ses clients un service de qualité à forte valeur ajoutée. Sony Professional Services, division en charge de l'intégration de systèmes, permet aujourd’hui à ses clients de profiter du savoir-faire de spécialistes à travers l'Europe. Sony collabore étroitement avec un réseau de partenaires technologiques pour fournir des solutions complètes répondant aux exigences de ses clients et assurant le succès commercial de chaque entreprise. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site Web www.sonybiz.net

Source : Informaticien.be Par zion

Média_Des villageois du Malawi se mobilisent pour récupérer leur radio pirate




Des villageois du Malawi se sont mobilisés pour faire libérer un jeune homme emprisonné pour avoir bricolé dans sa case une radio pirate très écoutée, incitant finalement la compagnie de télécommunication à leur faire don d'une licence légale et de matériel.

Gabriel Kondesi, 21 ans, avait monté sa station dans sa case d'un village du district de Mulanje, au sud de Blantyre, où il pouvait être écouté par 5.000 villageois, ont expliqué mercredi les autorités.

Pendant deux mois, le radio-amateur a fait fonctionner son installation artisanale avec trois petits transistors, une antenne télé, des câbles, un magnétophone et des batteries de voiture.

La semaine dernière, la police a arrêté le jeune homme pour n'avoir pas payé une amende de 400 dollars (267 dollars) dont il avait écopé pour avoir monté sa station illégalement.

Les villageois, très attachés à la radio qui leur donnait la parole et diffusait des programmes musicaux, se sont cotisés pour payer l'amende incitant l'Autorité de régulation des communications du Malawi (Macra) à finalement leur donner une licence légale et du matériel.

"Nous avons offert de retaper la structure de M. Kondesi et de l'équiper de façon adéquate pour que la radio puisse émettre convenablement", a déclaré Mike Kuntiya, chef de la Macra. La nouvelle radio sera opérationnelle dans neuf mois.

Source : LeMonde.fr

Téléphonie IP_Téléphoner avec Skype sur son téléphone mobile ?



Alors que s'achèvera demain le processus d'appel d'offres destiné à l'attribution d'une nouvelle licence 3G au surplus des opérateurs historiques que sont Orange, SFR et Bouygues Télécom, une solution supplémentaire est envisageable afin de réduire significativement le coût des communications mobiles et insérer davantage de concurrence. Ainsi, Jean-Jacques Sahel qui est en charge des affaires gouvernementales et réglementaires pour Skype dans l'Union Européenne, le Moyen-Orient et l'Afrique, a engagé une bataille à l'encontre de l'Union Européenne dans l'optique de l'instauration d'une réglementation assurant une protection de l'Internet ouvert.

A cet égard, l'entreprise développée par 3 associés Estoniens considère que leur produit est indument neutralisé par la plupart des opérateurs téléphoniques : "Skype est bien sûr toujours arbitrairement bloqué par un certain nombre d'opérateurs mobiles, à travers plusieurs pays de l'UE, dont la France. Des milliers d'applications de voix sur IP et de Peer-to-Peer sont sujettes au même traitement."

Ce blocage opéré en France notamment par les opérateurs de téléphonie mobile est naturellement destiné à la préservation de leur modèle économique, qui serait radicalement remis en cause par l'installation sur les téléphones mobiles, des solutions proposées par Skype. Dès lors, la facturation des communications leur échapperait intégralement et entrainerait en conséquence la perte de ressources financières considérables.

A cet égard, Jean-Jacques Sahel formule un jugement particulièrement sévère vis-à-vis des Institutions Européennes qu'il considère être complices de cette situation au détriment des consommateurs et au profit des opérateurs historiques : "Des millions d'utilisateurs et des milliers d'innovateurs en voix sur IP, peer-to-peer ou streaming vidéo peuvent en témoigner : tout comme Skype, ils sont bloqués, le trafic est dégradé par des opérateurs dans toute l'Europe.

C'est parce que les utilisateurs et les innovateurs sont tout simplement trop petits pour se faire entendre, ils n'ont pas d'armées de lobbyistes comme les grands opérateurs télécoms, que les acteurs du monde politique ne s'intéressent pas à leurs problèmes et aux difficultés qu'ils rencontrent. Les milliers d'innovateurs et de petites entreprises à travers l'Europe qui dépendent d'un Internet ouvert pour continuer à innover et à mettre leurs produits, leurs applications, leurs services et contenus en ligne ne peuvent pas attendre des années, que de longs débats politiques aient lieu, ou que le marché «se corrige» de lui-même comme on dit entre technocrates, ils auront fait faillite bien avant cette date."

Il ajoute par ailleurs que ces blocages constituent une entrave à la liberté des internautes : "Les Internautes ne peuvent pas non plus attendre de pouvoir utiliser librement ce pour quoi ils ont payé un accès complet, véritable à l'Internet, que ce soit fixe ou mobile, avoir tout simplement le choix des services qu'ils souhaitent utiliser."

Néanmoins malgré cette lettre ouverte d'une rare virulence, Jean-Jacques Sahel reconnaît que des efforts sont consentis en ce sens par l'Union Européenne. La Commission Européenne a effectivement fait circuler un premier projet de "Déclaration sur la neutralité des réseaux" qui mentionne la "haute importance" qu'elle attache à "préserver le caractère ouvert et neutre de l'Internet, en tenant pleinement compte de la volonté des co-législateurs de consacrer la neutralité des réseaux comme un objectif politique et un principe de réglementation." De plus, elle s'est engagée à réaliser des recommandations dans cette optique au Parlement Européen au cours de l'année 2010.

Par voie de conséquence, si la requête formulée par Skype apparaît légitime, il convient d'adopter une démarche prudente afin de ne pas déstabiliser un marché économique fondamental et pénaliser de manière trop importante, les opérateurs historiques qui ont réalisé des investissements considérables afin de développer un réseau mobile à travers l'Europe, et qui à ce titre n'entendent pas le mettre à disposition sans compensation effective. Toutefois, nous pressentons parfaitement que nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère dans le secteur de téléphonie mobile à tel point qu'un cabinet d'études spécialisé considère que plus de 50% des communications mobiles seront passées à l'aide d'une solution VoIP comparable à Skype.

Source : CeriseClub.com

Téléphonie IP_Le SaaS s'invite sur le marché de la téléphonie




Véritable révolution technologique, le SaaS continue sa croissance dans de nouveaux domaines et se positionne désormais comme un nouvel axe de développement pour les professionnels de la téléphonie. En effet, associant simplicité, consommation sur-mesure et performance, le SaaS est devenu incontournable dans le paysage informatique. Oui mais voilà, la première question que nous pouvons nous poser est : en quoi le SaaS et la téléphonie peuvent-ils se rejoindre ?

La réponse est pourtant assez évidente, il convient de ne pas oublier que la téléphonie est désormais un pan à part entière du système d'information et se positionne désormais comme une composante informatique majeure, notamment avec les technologies de téléphonie sur IP. Nous sommes désormais bien loin des schémas de télécommunications historiques. De plus, en cohérence avec l'évolution des autres applicatifs, la téléphonie est désormais intégrée avec d'autres technologies. Les exemples ne manquent pas : CRM, outils de gestion... En ce sens, la téléphonie est considérée comme un applicatif et peut être intégrée dans une approche SaaS.

Des éléments organisationnels viennent également expliquer l'essor de la téléphonie en mode SaaS. N'oublions pas que la téléphonie est un poste stratégique dans le développement de l'entreprise et souvent le premier achat réalisé. Il convient de pouvoir communiquer rapidement avec ses clients et partenaires. Imaginons un responsable commercial sans téléphonie... impensable. De plus, l'accès à la téléphonie doit être immédiat pour tous les collaborateurs. Ce constat est d'autant plus évident pour les entreprises justifiant d'un positionnement multisite ou travaillant avec une vague de collaborateurs temporaires pour répondre à leur pic d'activité...

Dans ces différents cas, le pilotage sur-mesure des coûts des accès de télécommunication est un élément stratégique. Il est fondamental de pouvoir ajouter et supprimer des lignes en temps réel et au besoin. En ce sens, au même titre que d'autres applicatifs, il est désormais possible de réaliser ce type d'approche en mode SaaS depuis une simple interface Web. Il s'agit bien entendu d'associer performances et flexibilité.

L'idée est de consommer la téléphonie selon ses besoins, de ne pas avoir à attendre pour déployer de nouveaux postes et de piloter ses coûts télécoms au plus près. Plus qu'un simple concept ou une tendance à moyen terme, ce constat est d'ores et déjà opérationnel. Ainsi, différents déploiements ont ainsi été réalisés sur le marché (centres d'appels et PME) et tendent à se médiatiser pour leur performance.

Cette approche en mode SaaS de la téléphonie devrait donc continuer à se positionner comme un nouveau standard sur le marché. En cette période où les entreprises recherchent des solutions rationnelles, économiques et professionnelles, la téléphonie en mode SaaS apparaît comme une approche pertinente. Son approche sur-mesure explique son succès chez les grandes entreprises mais également les PME qui peuvent ajuster en temps réel leurs infrastructures en fonction de leurs besoins.

Source : ITRmobiles.com Par Marc Benoist, Président de VOIP Télécom.

mercredi 28 octobre 2009

Affichage Numérique_France : L’Ile des Médias et Apia Solutions installent trois nouvelles tables d’orientation au CNIT



Après le Forum des Halles et les Docks Vauban, c’est au tour du CNIT, nouvellement rénové, d’accueillir des tables d’orientation équipées de la solution ViaDirect de l’Île des Médias.

Trois unités, précisément, ont été installées par Apia Solutions, en charge de l’intégration technologique et de la fabrication des meubles.

En l’espace de trois mois, le binôme Apia Solutions/Ile des Médias a déployé plus d’une vingtaine de tables de ce type.

Source : OOH-TV

Affichage Numérique_Allemagne : Wall AG va faire d’une station du métro de Berlin un espace publicitaire tout numérique



Dans le cadre de la journée de conférences de l’OVAB Europe, Christian Vogel, responsable des activités numériques de Wall AG, a présenté les plans de la compagnie allemande en matière d’affichage dynamique.

Cette dernière va notamment procéder à sa première installation digitale au sein du métro de Berlin, dont elle détient les droits d’exploitation publicitaire. La station U6 Friedrichstrasse va être entièrement numérisée et verra l’ensemble de ses panneaux statiques supprimés et remplacés par des faces dynamiques.

Précisément, 14 Digital City Light Posters, intégrant des écrans 65” Full HD, seront installés aux entrées et sorties de la station. Les contenus affichés seront essentiellement publicitaires.

12 Digital City Light Boards (des écrans de projection 4:3) seront également placés en face de la voie et déclineront outre des messages publicitaires, des contenus d’infotainment – ayant trait à Berlin et sa région (Brandenbourg).

Aucune solution de mesure d’audience technologique ne sera pour le moment installée. La mesure avancée par Wall auprès des agences médias sera le nombre de passagers transitant au sein de la station chaque jour (en l’occurrence 47.500).

Wall entend, par ailleurs, continuer l’extension de son réseau BlueSpot. 139 unités ont, pour le moment, été déployées sur 6 villes allemandes. Une septième commune – Munster – devrait suivre prochainement.

Enfin, concernant la mise en place de panneaux LED, Christian Vogel a rappelé les difficultés de déploiement en Allemagne de telles faces, du fait de deux freins principaux :

- d’une part, la loi allemande sur le développement urbain et la protection des paysages, relativement restrictive

- d’autre part, la nécessité d’investir d’emblée dans le déploiement d’un réseau significatif, seul à même d’avoir une pertinence publicitaire. Wall ne semble pas prêt à engager de tels coûts, et entend plutôt attendre l’arrivée de technologies plus abordables.

Source : OOH-TV

Web_Le chiffre de la semaine: Twitter




Le chiffre de la semaine concerne la notoriété de Twitter.

43% des internautes québécois affirment avoir déjà entendu parler du réseau social Twitter.

Sondage exclusif d'Ad hoc recherche auprès de 543 participants de partout au Québec du 25 mai au 19 juin 2009 (marge d'erreur de ± 4,2%, 19 fois sur 20).

Source : Infopresse

Téléphonie IP_ VoIP : Skype demande une action européenne



Jean-Jacques Sahel, responsable des affaires gouvernementales pour Skype dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orien, Afrique), a publié une lettre ouverte, intitulée "plus de réthorique politicienne ni de retards : l'UE doit agir", qui presse l'Union Européenne de prendre position en matière de VoIP.

L'UE a en effet pour projet de se pencher sur la neutralité du net en 2010, tout en utilisant les moyens actuellement en son pouvoir pour combattre les abus d'ici là (voir notre article : VoIP : vers une solution européenne ?). Cependant le cadre de Skype se languit de voir un quelconque changement, alors que nombre d'opérateurs téléphoniques en Europe interdisent toujours l'utilisation de la VoIP sur leurs réseaux 3G.

Il insiste sur le fait que les Etats Unis avancent à grand pas, et que les acteurs du net n'ont pas les moyens des opérateurs en matière de lobbying : d'ici à ce que l'Europe fasse un geste, il sera peut-être trop tard pour nombre de ces acteurs.

Enfin, il enjoint chacun de signer cette pétition et de contacter les législateurs pour faire avancer les choses.

Source : IGeneration.fr Par : Arnauld de La Grandière

Technologie_Offrez un cadre photo pas numérique



Le cadre photo numérique, c'est tellement 2006. Ce qui va marcher à Noël, c'est le cadre photo "pas numérique". Découvreur de tendances décalées, ThinkGeek en propose un à la vente pour 25 dollars. Baptisé image.jpg, il reprend les contours d'une fenêtre Mac et pousse le détail jusqu'à afficher un fond d'écran transparent d'image. De quoi accueillir des clichés imprimés en 10x15 sur du beau papier photo. De toute façon, le numérique, ça ne marchera jamais.

Source : TechNotes Blog du Figaro
Par Benjamin Ferran

mardi 27 octobre 2009

Affichage Numérique_Belgique : La chaîne de magasins pour enfant Ardek et l’agence iDklic lancent Baby World TV



Baby World TV, by Ardek and iDklic from redactionoohtv on Vimeo.



La chaîne de magasins pour enfant Ardek annonce le lancement officiel de son réseau d’affichage dynamique Baby World TV. 15 sites ont, pour le moment, été couverts et 17 écrans installés (voir des vidéo et photos ici).

La mise en place de l’offre a été assurée par l’agence spécialisée iDklic, qui fournit ici une prestation globale – de l’intégration à l’opération du réseau, en passant par la production du contenu thématique, la vente de l’espace publicitaire – via leur régie iDklic Advertising – et le pilotage des contenus – via leur solution d’affichage dynamique iD Media Screen.

Côté contenus, Baby World TV diffuse un mix de messages thématiques et d’informations ciblées dirigés vers les futurs parents : renseignements sur les produits et les nouveautés, conseils d’utilisation et promotions du magasin. Les premiers fournisseurs/annonceurs à s’afficher sur les écrans sont Dorel, Baby Bjorn et Aerosleep.

Le communiqué précise enfin qu’une étude de l’impact sur les ventes sera réalisée par chaque magasin après 6 mois d’expérience.

[Voir le communiqué de presse]

Source : OOH-TV

Affichage Numérique_Suisse : Le réseau eBoard à St Gall



Le réseau eBoard d’Affichage s’étend à présent à Saint-Gall. La gare de la ville va être équipée de deux écrans LCD 82”

70.000 personnes devraient entrer en contact, chaque jour, avec les supports, qui seront commercialisés dès le 16 novembre.

Avec cette addition, eBoard comptera une trentaine d’écrans LED, LCD et plasma installés au sein des principales gares de Suisse.

Source : OOH-TV

Téléphonie_ La visiophonie au Québec




Les visiophones, ces appareils qui combinent téléphone et caméra vidéo, faisaient déjà tourner les têtes à l’Expo 67, mais ce n’est que depuis peu que la technologie est accessible à tous au Québec, même aux petites bourses et aux technonuls.

La jeune compagnie québécoise Proxyvision a lancé en mai dernier un premier service de visiophonie IP, qui offre un numéro de téléphone dans l’indicatif régional choisi par le client et qui ne demande qu’une connexion internet haute vitesse pour fonctionner. Le service est encore peu connu, mais déjà, quelques centaines de Québécois l’utilisent pour se parler et se voir en direct.

«Il est possible de recevoir des appels et d’appeler n’importe quel numéro de téléphone avec le visiophone, mais pour voir l’autre personne, celle-ci doit aussi posséder le même appareil», précise le fondateur de la compagnie, Éric Bernard.

Les entreprises et les amoureux font évidemment partie de la clientèle cible de ce service, mais Éric Bernard assure que son visiophone peut plaire à tout le monde, peu importe l’âge et les habiletés technologiques. «On l’a conçu pour qu’il soit aussi simple d’utilisation qu’un téléphone normal», indique l’homme d’affaires.

La visiophonie est présente dans les films de science-fiction depuis belle lurette, mais est-ce que les Québécois sont prêts à délaisser leur vieux téléphone pour un appareil qui demande à l’usager de se donner un coup de peigne avant de répondre à un appel?

Pour Éric Bernard, cela ne fait aucun doute : «Le téléphone existe depuis plus de 100 ans et il n’a presque pas évolué. C’est le temps de passer à autre chose!»

Quel visiophone choisir?

Le visiophone GXV-3000 de Proxyvision ressemble à un téléphone traditionnel qui serait muni d’un écran. En plus de l’abonnement mensuel obligatoire, les usagers doivent acheter l’appareil 308 $ (99 $ au moment de l’achat et 19 $ par mois pendant les 11 mois suivants).

Caractéristiques :
- Appels locaux illimités avec l’abonnement de 30,95 $ par mois, incluant 12 fonctions (boîte vocale, afficheur, etc.).
- Appels audio-vidéo gratuits entre abonnés.
- Possibilité de conserver son numéro de téléphone actuel.
- Écran couleur de 5,6 po (14 cm) de diagonale.

Pour plus d’information : www.proxyvision.ca

Visiophone Skype AiGuru SV1T
Visiophone au design futuriste AiGuru SV1T de la compagnie Asus permet d’appeler n’importe qui possédant un ordinateur et un compte Skype. L’appareil, vendu 299,99 $, offre les mêmes avantages que le célèbre logiciel de téléphonie IP, sans toutefois exiger de l’usager qu’il soit devant son ordinateur pour s’en servir.

Caractéristiques :
- Appels audio-vidéo gratuits entre usagers (aucun abonnement nécessaire).
- Forfaits mensuels illimités au Canada et aux États-Unis pour 2,95 $ par mois pour les appels sortants uniquement.
- Aucun appel entrant possible depuis une ligne téléphonique régulière.
- Écran couleur tactile de 7 po (17,5 cm) de diagonale.

Pour plus d’information : essai du visiophone Skype AiGuru SV1T de Asus

Source : MaximeJohnson.com Publié par Maxime Johnson

Média_ Décès de Rémo Forlani, la voix du cinéma sur RTL



Rémo Forlani, voix du cinéma sur RTL, est mort dimanche matin dans son sommeil, à l'hôpital Tenon à Paris, à l'âge 82 ans, des suites d'une longue maladie, a annoncé dimanche cette radio.

Trois générations d'auditeurs ont écouté ce critique passionné qui s'est exprimé sur la radio de la rue Bayard pendant plus de 50 ans.

Selon Philippe Labro, ancien directeur de RTL, Rémo Forlani était "une encyclopédie vivante".

Ce "vrai fondu de ciné à la silhouette dégingandée" était "un critique et interviewer goguenard, mais tendre", confie le président du Festival de Cannes Gilles Jacob, dans un communiqué à l'AFP. "Il avait fini par ressembler à ses chats: un léger coup de griffe, un frottement affectueux et confiant", ajoute-t-il.

Ecrivain, dramaturge, réalisateur et scénariste français, Rémo Forlani est né à Paris le 12 février 1927. Il a écrit, en particulier, de nombreux livres sur le cinéma et sur les chats.

Il faisait preuve d'un caractère trempé et sans concession, comme en témoigne le cinéaste Claude Lelouch: "Il ne m'a pas épargné à certains moments. Sur certains films, il a été d'une virulence incroyable. Je pensais qu'en tant qu'ami, il aurait pu mettre un bémol. Et, c'est ça que j'aimais chez Rémo quand il aimait, il aimait d'une façon démesurée et quand il n'aimait pas, même un copain comme moi, il le massacrait. Il n'a jamais spéculé sur l'amitié et je crois que c'est ça, sa qualité principale".

Lors d'une de ses toutes dernières chroniques sur le film "Le Petit Nicolas", il ne fait pas de quartier : "Apparemment tout le monde est content de ce film. Que dire ? Ce qui m'a frappé, c'est qu'on ressent +Le petit Nicolas+ comme on ressent +La Cage aux folles+. Ce sont de vieilles histoires, quasi des triomphes, qui sont toujours des triomphes, mais qui racontent la vision qu'on avait, d'un côté de la vie familiale et de l'école, et de l'autre, de l'homosexualité. Cette vision complètement dépassée (...), je ne vois pas ce que les jeunes d'aujourd'hui ont à secouer de tout ça". Du "typique Forlani", commentent ses collègues.

Scénariste seul ou associé à d'autres pour de nombreux films dont "Toute la mémoire du monde", d'Alain Resnais (1956), "Tintin et le Mystère de la Toison d'or" (1961), "La Bande à Bonnot" (1969) et "Sans famille" (version 1958), il a également écrit les aventures de la bande dessinée "Jeune P'tit Pat" parue dans le journal Pilote. Parmi ses livres, on retiendra "La Déglingue", roman autobiographique (Denoël 1995/Gallimard 1996).

Source : GoogleNews

Technologie_Nelson Dumais: 7 chroniques sur Windows 7




Nelson Dumais: 7 chroniques sur Windows 7
Extrait du magazine : Direction Informatique

Au cours de la dernière année, notre chroniqueur Nelson Dumais a suivi l'évolution de Windows 7, sous tous ses angles. Alors qu'il est lancé officiellement aujourd'hui, nous vous présentons en rappel ces chroniques, qui nous donnent une bonne perspective de ce produit phare de Microsoft.

1 - Windows 7: performance honnête, même sur un vieux PC

2 - Mise à jour à Windows 7: l'intrigue se corse

3 - Microsoft condamnée à réussir

4 - Microsoft à l'heure du marketing 2.0

5 - À la veille de Windows 7, Vista n'a pas dit son dernier mot

6 - Windows 7: victime collatérale de la crise?


7 - Microsoft 2008 : les pieds à terre, la tête dans les nuages

Source : DirectionInformatique.com

lundi 26 octobre 2009

Technologie_ Un processeur à 100 cœurs pour Linux



La société américaine Tilera, spécialisée dans la conception de puces pour le chiffrement et les traitements vidéo, va lancer un processeur massivement parallèle pour équiper les serveurs des hébergeurs.

Tilera annonce le processeur Tile-GX, une puce Risc conçue pour les serveurs Linux et qui peut contenir jusqu'à 100 cœurs à 1,5 GHz. Un record, car mises à part les puces de Nvidia et d'ATI qui n'exécutent qu'une poignée d'instructions particulières, les processeurs génériques comptent pour l'heure huit cœurs, au mieux.

Selon Tilera, Linux serait quatre fois plus performant avec le Tile-GX que lorsqu'il s'exécute sur le dernier Xeon Nehalem-EX d'Intel. La puissance de ce processeur serait telle qu'il décoderait aussi les flux réseaux quatre fois plus rapidement que le nouveau composant spécialisé Octeon II de Cavium Networks, et qu'il compresserait l'audio trente fois plus vite que les derniers DSP de Texas Instruments.
Une grille de 10 x 10 cœurs

Ces bons chiffres sont dus à la présence dans le processeur de quatre contrôleurs mémoire DR3, lesquels adressent un total de 1 To à 2,13 GHz. Sont également inclus deux coprocesseurs, dédiés au chiffrement et à la compression, qui avalent ensemble jusqu'à 8 Go d'informations à la seconde, trois contrôleurs PCIe qui totalisent une bande passante de 8 Go/s également, ainsi que huit ports XAUI configurables soit en 32 ports Gigabit Ethernet, soit en 10 ports 10 Gigabit Ethernet.

L'intérieur de la puce se présente comme une grille de 10 x 10 cœurs, entourée des coprocesseurs. L'ensemble est relié au moyen d'un réseau iMesh, lui-même contrôlé par un circuit dédié à la répartition de charge.
Concurrent de l’Ultrasparc T2+ de Sun

Le Tile-GX se destine avant tout aux hébergeurs, car il est conçu comme un composant capable d'exécuter un grand nombre de requêtes en parallèle, plutôt que de les exécuter rapidement. Tilera imagine qu'il servira de base à la construction de machines censées exécuter un maximum de serveurs LAMP (pile logicielle composée de Linux, Apache, MySQL et PHP) dans un minimum d'espace. En cela, le Tile-GX concurrence l'UltraSparc T2+ de Sun. Au catalogue de Sun depuis avril 2008, ce processeur a, par exemple, donné naissance au Sparc Enterprise T5440, une machine qui fait fonctionner 256 serveurs web dans un boîtier rack de seulement 4U.

Tout comme l'UltraSparc T2+, le processeur de Tilera n'est pas compatible x86 et nécessitera donc une version particulière de la pile LAMP. Mais nul besoin de réinventer la roue : les cœurs du Tile-GX découlent de l'architecture Mips sur laquelle la pile LAMP a déjà été éprouvée.

Jusqu'ici, les processeurs de Tilera, dont le Tile36 et le TilePro64 lancé l'été dernier, n'ont équipé que des boîtiers spécialisés de vidéoconférence et de sécurité réseau.
Attendre pour voir

Une première version à 36 cœurs du Tile-GX devrait sortir des usines TSMC au cours du premier trimestre 2010. Le modèle doté de 100 cœurs n'arrivera pas, lui, avant 2011. Il sera alors gravé avec une finesse de 40 nanomètres.

Reste à espérer que ce processeur ne demeurera pas à l'état de fantasme, comme ce fut le cas pour une version à 120 cœurs du précédent processeur TilePro64. Annoncée il y a un an, celle-ci ne vit jamais le jour, faute d'avoir trouvé des partenaires pour construire les machines qui devaient aller autour.

Source : 01Net.com Par : Yann Serra

dimanche 25 octobre 2009

Affichage Numérique_France : TF1 Outdoor signe une campagne éditoriale pour Citröen TV



Dans le cadre de sa campagne de communication autour de ses 90 ans, Citroën a choisi TF1 Outdoor pour animer son réseau d’affichage dynamique Citroën TV.

Depuis le 1er septembre et pendant 90 jours, chaque point SAV Citröen équipé d’écrans reprend un jeu interactif – spécialement conçu pour l’anniversaire du constructeur automobile – reposant sur la mécanique et l’univers graphique de l’émission « Qui veut gagner des millions ? » .

Chaque jour, une question à choix multiples sur l’histoire de Citroën est posée aux clients du SAV, qui peuvent y répondre par SMS et tenter de gagner une nouvelle Citroën C3 Picasso.

Source : OOH-TV

Média_ Depuis 25 ans, une émission radio s'adresse aux prisonniers chaque dimanche



"On est tous ensemble pour l'anniversaire de Mémé et tu nous manques": sur les ondes de RCF (Radios chrétiennes francophones), dont le siège est à Lyon, on peut transmettre en direct, chaque dimanche depuis plus de 25 ans, un message aux prisonniers.

Ovni radiophonique au moment de son lancement en 1983, l'émission "le Téléphone du dimanche" a été rapidement imitée par de nombreuses radios, souvent communautaires ou associatives, notamment Radio Notre Dame, Beur FM (jusqu'en 1995) à Paris, ou Radio Galère à Marseille. Mais elle est la seule à diffusion nationale.

L'émission est le fruit de la rencontre entre un jeune lyonnais, Daniel Siino, et un condamné à mort américain, Charlie Bass.

Bouleversé par un documentaire sur l'histoire de Bass, condamné pour avoir tué un policier de Houston, Daniel Siino lui écrit puis le rencontre à plusieurs reprises entre 1982 et son exécution à laquelle le Lyonnais assiste en 1986.

En 1983, Charlie lui fait découvrir une émission diffusée sur une radio texane, permettant aux détenus d'entendre la voix de leur famille et l'encourage à créer ce type d'émission en France.

En plein essor des radios libres, Daniel convainc une toute jeune radio chrétienne lyonnaise de lui octroyer un créneau le dimanche matin, lançant ainsi le "Téléphone du dimanche".

Un quart de siècle plus tard, RCF diffuse sur 220 fréquences avec 62 antennes locales, et continue d'ouvrir ses ondes à l'heure de la messe aux familles de détenus.

"Téléphone du dimanche bonjour, c'est à vous", lance une animatrice bénévole. "Joyeux anniversaire", chante une bande d'enfants à l'attention d'un oncle derrière les barreaux.

"La petite est enrhumée, c'est pour ça que je n'ai pas pu venir au parloir. Mardi ton frère viendra te voir", promet une femme.

"Papa, c'est Bouba. Si tu pouvais nous écrire ça serait bien. On espère avoir un parloir bientôt", dit le fils adolescent d'un détenu, sans nouvelles de son père depuis plusieurs semaines.

"Je t'aime, toi et moi nous ne faisons qu'un, tu me manques", "l'opération de Mamie s'est bien passée" : entre 11h30 et 13h00, 80 personnes en moyenne appellent et passent à l'antenne. De nombreuses autres n'y parviennent pas, par manque de temps.

Au standard, une autre bénévole jongle entre trois lignes, occupées en permanence.

"On essaie de répartir le temps d'antenne, on est très attentifs à ne pas citer de noms ni d'insultes, menaces ou langages codés", affirme Martine Jacob, coordinatrice de l'émission.

"Le dimanche, souvent il n'y a pas de parloir, et l'émission est le rayon de soleil de cette journée qui peut être la plus triste de la semaine", souligne Mme Jacob qui a été usagère de l'émission, pour soutenir son frère incarcéré, avant de devenir bénévole.

"Cette émission ne respecte aucun standard radiophonique mais elle correspond à notre mission", explique Jean-François Bodin, directeur des programmes de la radio. "Il y a une émotion très forte, ajoute-t-il, et de nombreux auditeurs, qui ne sont pourtant pas concernés, sont touchés et nous le disent".

Source : GoogleNews De Caroline-Nelly PERROT (AFP)

Technologie_ Radio-réveil iPod Synnex iP88



Le radio-réveil iPod Synnex iP88 inclut deux docks, un iPod et un iPhone, et il pourra charger les deux appareils simultanément. Les caractéristiques du Synnex iP88 comprennent une télécommande, des présélections numériques AM/FM, Equalizer et son 3D pour une expérience audio plus réaliste. Disponible au Japon au prix de 195$, vous serez heureux d'apprendre que le Synnex iP88 a la très importante fonction snooze.

Source : Ubergizmo

samedi 24 octobre 2009

Affichage Numérique_Canada : Pixman se sépare de son président Philippe Gribeauval



Dans le cadre de son initiative de restructuration, Pixman Média Nomade inc. s’est séparé, le 16 octobre dernier, de son président et chef de la direction, Philippe Gribeauval.

M. Gribeauval a également démissionné du conseil d’administration de l’entreprise.

En attendant l’embauche d’un nouveau président et chef de la direction, Daniel Langlois, le président du conseil d’administration de Pixman, assumera le rôle de PDG intérimaire alors qu’un sous-comité du conseil d’administration, composé de Valier Boivin, Daniel Langlois et Daniel Sawaya supervisera la restructuration et les activités de financement de la société.

Source : OOH-TV

Technologie_Télétravail : encore marginal et freiné par la problématique de la sécurité





Keyyo Business,
opérateur de téléphonie sur IP pour les entreprises, a fait réaliser une étude par Adwise pour connaître l'état des lieux du télétravail en France.

Le télétravail est paré par ses défenseurs de nombreuses vertus. Il n'en demeure pas moins qu'il reste marginal. Ainsi, selon la récente étude menée par Adwise, « 6% des PME déclarent que le télétravail est actuellement pratiqué dans leur entreprise, 2% envisagent de le mettre en place, la très large majorité considérant que le télétravail ne peut s'appliquer à leur activité. » La situation ne semble guère plus brillante dans les grands comptes, même si les chiffres manquent : la dernière étude, celle menée par la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques, direction conjointe du Ministère de l'Emploi et du Ministère de l'Economie) en 2007, indiquait que 7% de l'ensemble des salariés télétravaillaient.

Les trois quarts des entreprises interrogées par Adwise jugent que le télétravail améliore la qualité de vie des salariés, les deux tiers que cela accroit la productivité et la flexibilité. A l'inverse, la cohésion et la communication interne des équipes souffriraient de la mise en place du télétravail pour presque la moitié des répondants. Malgré cela, le télétravail se met en place dans 58% des cas à l'initiative de l'employeur.
La principale difficulté de la mise en oeuvre du télétravail semble être la sécurité des éléments partagés entre salariés (81% des répondants), suivie de la fiabilité des outils de communication (61%).

Côté outils, si la messagerie électronique est évidemment une nécessité (90% des répondants), l'accès au réseau privé virtuel (86%) et à Internet en haut débit (80%) sont également essentiels, devant la sauvegarde en ligne (70%) et le transfert téléphonique du numéro professionnel (58%).

Fiche technique de l'étude

Cette enquête a été menée par l'institut d'étude Adwise auprès d'un échantillon représentatif de 501 décisionnaires en TPE / PME et d'un sur-échantillon d'entreprises pratiquant le télétravail ou envisageant de le faire. Les interviews ont été réalisées par téléphone début septembre 2009. Elle a été sponsorisée par Keyyo Business, opérateur de téléphonie sur IP pour les entreprises.

Source : CIO-Online.com
par Bertrand Lemaire

Technologie_ Alex, un lecteur de livres électroniques sous Android



La plate-forme Google Android, jusqu'ici connue pour les smartphones, va animer le nouveau lecteur d'eBooks baptisé Alex. Original, ce dernier possède deux écrans, l'un au-dessus de l'autre. Le grand écran supérieur, d'une diagonale de 6 pouces, emploie une encre électronique monochrome, pour lire un texte ou article de journal. L'écran du dessous, plus petit (3,5 pouces) mais en couleurs, autorise la navigation sur le web. Il est également équipé de hauts-parleurs et d'une prise pour écouteurs. Pour augmenter ses capacités de stockage, il dispose d'un lecteur de carte mémoire SD. Selon son fabriquant, Alex serait "idéal pour le marché professionnel, éducatif et les loisirs".

Pour Priscilla Lu (directrice de Spring Design, conceptrice de ce livre électronique) le design bi-écran d'Alex pourrait susciter des développements spécifiques, comme la création de contenu hypertexte. Un livre d'histoire pourrait par exemple bénéficier de photographies historiques ou même de vidéos. Le système d'exploitation Google Android facilite l'intégration entre l'écran couleur et l'écran monochrome tout en épargnant la batterie, explique Spring Design. Le lecteur Alex exploite le navigateur internet avec des "fonctionnalités de smartphone", mais l'entreprise ne les a pas développer. L'appareil doit probablement supporter la VoIP puisqu'il se connecte en WiFi ou réseaux mobiles GSM/UMTS.

Alex
sera commercialisé à la fin de l'année, pour un prix encore tenu secret, précise un communiqué de Spring Design. L'entreprise californienne était jusqu'ici connue pour l'outil de publication Link Notes.

Source : LeMondeInformatique.com

Téléphonie IP_La première application VoIP suisse concurrence Skype



La société zurichoise Peoplefone a lancé fin septembre une application de téléphonie par Internet pour l'iPhone permettant de réduire les coûts.

Fondée par le Valaisan Christophe Beaud en 2005, la société Peoplefone a récemment présenté son application VoIP (voice over IP) dédiée au smartphone d'Apple. Disponible gratuitement dans l'App Store, elle permet de réduire les coûts de roaming à l'étranger et de téléphoner à un prix concurrentiel sur les téléphones fixes et mobiles en Suisse et en Europe à partir de n'importe quel hot spot Wi-Fi, et ce peu importe l'endroit où l'utilisateur se trouve dans le monde. La seule restriction de cette application, qui exploite la téléphonie par Internet comme son principal concurrent Skype, réside dans le fait que les appels ne peuvent pas exploiter le réseau de données des opérateurs téléphoniques.

Des tarifs intéressants

Avec des prix de l'ordre de 3 centimes la minute pour appeler un téléphone fixe en Suisse et en Europe (comme Skype) et de 30 centimes pour atteindre un téléphone mobile dans toute l'Europe (moins que Skype), l'application Peoplefone offre la possibilité de réduire ses factures de téléphone. Elle a connu du succès depuis son lancement dans la boutique en ligne d'Apple, avec plus de mille téléchargement par jour. L'application Peoplefone ne manque en effet pas d'atouts au niveau de la qualité des appels effectués, comme un test de 20 minutes online a pu le démontrer.

Caractéristiques

Une fois installée, il suffit de s'enregistrer en ligne sur le site peoplefone.ch, afin d'obtenir le nom d'utilisateur et le mot de passe SIP pour configurer l'application avec les données de profil, et d'acheter un premier crédit avec les méthodes de paiement en ligne habituelles ou par bulletin de versement. Au niveau des caractéristiques, le carnet d’adresses est directement intégré dans l'application et l'utilisateur pourra aussi configurer un écran pour passer des appels rapidement. Ces derniers peuvent être enregistrés, un «bip» à intervalle régulier ponctuant alors la conversation. Celle-ci sera stockée sur le téléphone mobile et pourra être réécoutée à une date ultérieure. Le numéro de téléphone n'est par ailleurs pas automatiquement connu du destinataire, mais il est possible de ne pas le cacher en modifiant les paramètres du profil sur le site internet de Peoplefone.

Si Peoplefone fait mieux que Skype au niveau des tarifs, il ne permet toutefois pas de passer des appels gratuits entre utilisateurs de la même application, comme son concurrent.

Source: 20minutes.ch Par :
par Michel Annese

vendredi 23 octobre 2009



La chaîne MANGO a sélectionné YCD Multimedia pour le déploiement de digital media au sein de sa nouvelle boutique concept du centre commercial Dizengof à Tel Aviv.

L’installation comprend 4 larges écrans installés au sein de l’espace de vente, un mur vidéo, et surtout un escalier où des écrans LED font fonction de marches (voir photos).

Le contenu, piloté par les players de YCD, décline des contenus artistiques, repris notamment sur l’escalier LED, et une combinaison de défilés et de messages marketing.

YCD a aussi pris en charge l’ambiance sonore du magasin.

Source : OOH-TV


Deux questions à Philippe Lemaire, Directeur de Scala France & Afrique. Il revient sur la dernière mise à jour de son offre logicielle et nous livre son appréciation du marché français, qui après des mois calmes, retrouve de la vigueur.

Nous relations récemment les initiatives de Scala pour adresser le marché de masse, via notamment la sortie de votre Release 5 Scala 5. Pouvez-vous nous en dire plus ?

La Release 5 Scala5 est, en effet, une mise à jour majeure, qui enrichit notre offre en termes de fonctionnalités et de possibilités.

Elle nous permet avant tout d’adresser un plus grand nombre d’usages.

Scala 5 reposait jusqu’alors sur des PCs aux performances exigeantes et coûteuses. Ce coût représentait une réelle barrière à l’entrée pour certains projets, que nous avons souhaitée abaisser. La Release 5 est désormais compatible avec des équipements bons marchés, comme les PCs ultra low cost, les cadres photos (cf notre accord avec IADEA), et ce sur une base linux.

Une autre amélioration apportée par la Release 5 est la possibilité de gérer l’ambiance sonore. L’audio était un secteur sur lesquels nous n’étions pas réellement présents. Il n’est pourtant, souvent, qu’une première étape dans l’animation d’un point de vente et débouche, fréquemment, sur un projet d’affichage dynamique.

Nous offrons désormais, à nos partenaires intégrateurs une solution son performante, à même d’évoluer, le moment venu, pour gérer un projet d’affichage dynamique. Plus besoin, pour leurs clients finaux, de modifier toute leur infrastructure.

Continuons par un baromètre du secteur. Quelle est votre appréciation du marché français actuellement ?

Nous observons deux grandes tendances : un nombre de projets plus important et une réduction du cycle de vente même sur les projets d’envergure.

L’affichage dynamique en France passe, actuellement, d’un mode pilote à un mode industriel, avec la réalisation de larges déploiements. C’est le cas particulièrement des secteurs de l’automobile, de la banque, de l’assurance, des télécoms, pour lesquels l’essai a été transformé.

D’autre part, les projets se réalisent aujourd’hui plus rapidement. C’est le fait notamment d’une meilleure appréhension du marché par les clients finaux, à la fois dans la définition de leur proposition marketing, mais également dans leur compréhension technique. Le temps entre l’appel d’offres et le déploiement s’en trouve ainsi raccourci.

Cela nécessite d’être réactifs et d’avoir une force de frappe importante et solide. A ce titre, notre modèle de distribution indirecte (la solution Scala est commercialisée via des partenaires prescripteurs certifiés) nous permet de répondre efficacement aux enjeux industriels que nous propose ce marché de la CAD.

Source : OOH-TV

Technologie_ SagemCom lance le Spiga, un PC 4,8 pouces



Ce serait « le plus petit PC du monde ». Sagem Communications, devenu SagemCom, annonce le lancement imminent en France du Spiga, un minuscule ordinateur portable, équipé de Windows XP et d'une connexion 3G, qui devrait être commercialisé en France par l'intermédiaire des opérateurs de téléphonie mobile. Avec un écran tactile de 4,8 pouces, il accuse 315 grammes sur la balance, et offrirait jusqu'à 5 heures d'autonomie.

A mi-chemin entre le netbook et le smartphone ? Construit sur la base d'un modèle UMID, le Spiga affiche une résolution de 1024 x 768, et permettra selon SagemCom de se livrer à tous les usages « traditionnels » d'un ordinateur portable, à commencer par la bureautique, le surf sur Internet, la lecture de fichiers multimédia ou la conversation vocale via VoIP.

Dépourvu de pavé de contrôle, il vient accompagné d'un stylet que l'on utilisera à la surface de son écran tactile. La configuration s'articule autour d'un processeur Atom Z510 (1,1 GHz), accompagné de 512 Mo de mémoire vive et de 8 Go de mémoire Flash destinés au stockage du système et des données de l'utilisateur.

Compatible WiFi 802.11g et Bluetooth, le Spiga embarque une webcam 1,3 mégapixel, un port mini-USB (avec adaptateur) et un lecteur de cartes mémoire micro-SD. C'est toutefois son module HSDPA / HSUPA qui fait la fierté de SagemCom, dans la mesure où il permettra de se connecter en situation de mobilité. Nu, sans subvention opérateur, il est annoncé au prix public de 499 euros, accompagné d'une housse de transport et d'un kit piéton. Une version Android n'est pas exclue, reconnait SagemCom qui refuse toutefois d'en dire plus.

Source : Mobinaute.com Publié par Alexandre Laurent

WebRadio_ Une radio 100% “développement durable”




1977 : l’une des premières radios pirates françaises était “Radio Verte “, lancée par des écolos parisiens autour de Brice Lalonde.

32 ans plus tard, alors que la thématique écologiste est largement sortie de la marginalité qu’elle représentait à l’époque, aucun média audiovisuel ne s’en est emparé. Le “green” est devenu un créneau porteur dans la presse et sur le net mais est-il un thème suffisamment large pour une radio dédiée ?

Une radio numérique solaire“Oui” voudrait répondre le site néo-planète.com qui a lancé à la rentrée une “web-radio” 100% développement durable . Au programme : les “bonnes ondes” de Yolaine de la Bigne (à l’origine du projet), des interviews, des chroniques culture, économie, sciences, cuisine et même people ! La douzaine de modules hebdomadaire est produite bénévolement, en attendant de trouver sponsors ou mécènes.

Il s’agit de proposer un propos divertissant et passionné plutôt que des leçons de bonnes conscience : “un contenu positif, loin de la culpabilité ou du pessimisme ambiant. On parle de progrès, de découvertes, d’espoir.” Si la radio “néo-planète” montre la richesse de l’angle vert pour aborder le monde, elle souhaite coloniser les i-phones pour toucher, avec ses courtes séquences, un public jeune pour qui le développement durable ne doit pas être un sujet austère.

>>> du vert dans les oreilles, via les programmes de néo-planète
>>> Musiques du monde et nature : découvrez aussi “Fréquence Terre”


Source : LeMonde.fr

Média_ Le lancement de la radio numérique terrestre attendra mi-2010



Le lancement de la radio numérique terrestre (RNT) à Paris, Marseille et Nice est désormais envisagé pour la mi-2010 et non plus pour la fin 2009, reconnaît le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Un glissement du calendrier était attendu par bon nombre d'observateurs étant donné les difficultés techniques et opérationnelles qui jalonnent la mise en place de la RNT, annoncée de longue date.

Visant à améliorer la qualité de réception de la radio, la RNT donnera également à l'auditeur accès à des données associées à l'émission qu'il est en train d'écouter et fournira des fonctionnalités nouvelles, comme l'enregistrement et le retour en arrière.

"Les autorisations sont prêtes", a déclaré lors d'une conférence de presse Rachid Arhab, membre du CSA, ajoutant qu'il restait à mettre en place la société de multiplexes qui diffusera les programmes sur les trois premières zones de déploiement de la RNT, puis laisser le temps aux opérateurs choisis d'être prêts techniquement.

"Cela nous mènera, je pense, en milieu d'année prochaine", a-t-il poursuivi, avant d'ajouter : "J'ai appris à me méfier des dates."

Le CSA avait retenu en mai 55 projets pour Paris, 41 pour Marseille et 40 pour Nice. Aux côtés des radios FM qui bénéficiaient d'un droit prioritaire, figurent des nouveaux projets comme RTL L'Equipe, LCI Radio (groupe TF1), Jazz Radio et R2O (destinée aux enfants) sur les trois zones et Europe 1 Sport (Lagardère) pour Marseille et Nice.

"Ce que nous n'avions pas prévu, c'est que la crise des recettes publicitaires, notamment dans le secteur de la radio, fasse qu'on ne sait plus très bien quelle est la vitesse de dynamisme des différents acteurs", a dit Rachid Arhab.

Le CSA réunira début novembre les opérateurs de radio, les fabricants, les diffuseurs techniques et des représentants des ministères de la Culture et de l'Economie.

"La radio numérique ne pourra se faire que si un jour on ouvre le débat de l'extinction de ce qui se fait en analogique", a également souligné Rachid Arhab. "Ce chantier, (...) chaque fois qu'on creuse, nous permet de découvrir des fondations intéressantes."

Source : OBS.com
Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet