RadioSouvenirsFM

RadioSouvenirsFM

mercredi 31 octobre 2007

Affichage Numérique_GestureTek généralise l'accès à l'affichage interactif



FAUT ABSOLUMENT VOIR LE CLIP ICI


Le système de reconnaissance gestuelle du fournisseur se dote de nouvelles
spécifications adaptées à la plupart des dispositifs d'affichage numérique.

La reconnaissance des gestes de l'utilisateur pourrait bientôt être l'apanage de tout dispositif d'affichage numérique. C'est en tout cas ce que permet de penser l'amélioration majeure de la solution de visualisation informatique et de reconnaissance gestuelle Screen Xtreme qui peut désormais être adaptée à tout dispositif d'affichage ou appareil doté d'un écran. Annoncée officiellement hier par son concepteur et fabricant GestureTek, cette innovation permet d'introduire un nouveau mode de navigation et d'interaction immersif basé sur le geste, ce, sur un nombre d'appareils toujours plus important.

Une application adaptable

Rappelons que Screen Xtreme détecte les mouvements effectués à proximité de l'appareil qu'il équipe et permet à l'utilisateur d'agir sur un environnement graphique via n'importe quelle partie du corps. Screen Extreme est désormais disponible sous forme d'un simple plugin s'intégrant à un système d'affichage existant. Concrètement, des solutions déjà présentes sur le marché pourront être équipées du logiciel de reconnaissance gestuelle de GestureTek. Cette offre comprend notamment une trentaine d'effets visuels préprogrammés et autorise le développement d'affichages personnalisés. Le système est particulièrement adapté pour des applications publicitaires ou de divertissement telles que les jeux vidéo.

Le futur de l'affichage

Autre évolution : il est compatible avec les contrôles Active X de Microsoft lui permettant d'adapter ses capacités de reconnaissance à tout dispositif opérant sous Windows. Le système sera en outre toujours accessible dans sa version "clé en main" incluant sa technologie de caméra vidéo. "Screen Xtreme est le futur de l'affichage interactif. Il ajoute une touche personnelle qui attire l'attention du consommateur et assure le relais d'un message comme aucun autre support", a indiqué Vincent John Vincent, Président de GestureTek.

Source Atelier.fr

Pub_Sa publicité d'Apple se retrouve à la télé



Une publicité maison faite par un jeune britannique de 18 ans a été récupérée par Apple, qui l'utilise pour faire la promotion de son nouvel iPod Touch.

Nick Haley, un étudiant à l'université de Leeds en Grande-Bretagne, a récupéré des images disponibles sur le site Internet d'Apple pour faire une publicité pour l'iPod Touch d'Apple.

Il a utilisé la chanson d'un groupe brésilien, CSS, intitulée «Music is my hot, hot sex», puis a mis la vidéo en ligne sur le site YouTube.

La vidéo, vue jusqu'à maintenant plus de 500 000 fois sur YouTube, a été repérée par des employés de l'équipe de marketing d'Apple.

Ils ont demandé à l'agence TBWA/Chiat/Day, qui s'occupe des publicités d'Apple, d'entrer en contact avec le jeune homme.

«J'étais dans l'autobus et j'ai reçu un courriel sur mon téléphone», dit Nick Haley.

Le message disait «nous représentons Apple, nous avons vu ce que vous avez fait et nous aimerions discuter avec vous».

Ce mois-ci, l'étudiant a traversé l'Atlantique pour la première fois pour aller à Los Angeles travailler sur une version professionnelle de sa publicité.

Peu de changements ont été apportés par rapport à l'idée originale, si ce n'est qu'un montage mieux ficelé et une version en haute définition. L'équipe de publicitaires dit avoir voulu conserver le «charme» de la publicité originale.

La publicité est en ondes à la télévision depuis dimanche dernier, et a notamment été présentée pendant les matchs de football et l'émission Desperate Housewives. La publicité sera également diffusée en Europe et au Japon.

Nick Haley s'est dit ravi de son expérience et considère que la publicité est «assez similaire» à l'originale.

Source : La Presse Affaires, D'après le New York Times

Web_Google lance jeudi OpenSocial: premiers détails




Google
avait annoncé un plan important concernant sa stratégie de réseau social qui devait être annoncé le 5 novembre. Nous avons révélé de plus amples détails récemment sur ce projet au nom de code “Maka-Maka”. Mais il semble que la réalité va bien au dela de nos attentes. Le projet de Google portera le nom de OpenSocial (L’URL ne sera active que Jeudi) et ne sera pas un méta-réseau social comme on aurait pu l’imaginer. Il s’agit en fait d’une séries d’API qui permettent à des développeurs de créer des applications compatibles avec toutes les plateformes sociales qui désirent participer au programme.

Il ne s’agit donc pas d’une n-ième plateforme sociale. L’autre avantage est que ces APIs ne vont pas nécessiter d’apprendre, contrairement à Facebook, un nouveau langage (FBML) et un développeur n’aura plus à choisir la plateforme sociale pour laquelle il doit développer son application. Il pourra même utiliser ses codes existants en Javascript et Html et légèrement les modifier pour mettre cela en place. Il y a 3 types d’APIS: Celles pour le profile utilisateur, celles pour le réseau social et celles pour le flux d’activités (news feed). Si un site accepte de participer, il devra retourner les données appropriées en utilisant ces APIs.

Il n’y a pas de précisions concernant certains points clefs comme par exemple la possibilité d’inclure de la publicité ou le mode d’inscription pour user de ces APIs.

Pour son lancement Google annoncera plusieurs partenaires partagés en “hôte” et “développeurs”. Les Hotes sont ceux qui hébergeent les applications et les développeurs ceux qui les développent. Orkut, Salesforce, LinkedIn, Ning, Hi5, Plaxo, Friendster, Viadeo et Oracle seront les premiers hotes et Flixster, iLike, RockYou et Slide seront les premiers développeurs. Zlio sera la première startup française également partenaire du programme

Comme je l’avais signalé dans ce billet, avec la prolifération des plateformes sociales, un développeur doit faire face à un dilemme quand il s’agit de créer son application et doit soit choisir sa plateforme soit multiplier les efforts pour être présent sur les principales plateformes. Google souhaite rendre ce dilemme caduque et va faciliter la vie des développeurs.

Source : TechCrunch
Rédigé par Ouriel Ohayon

Affichage Numérique_Narrowcasting : interactivité instore



Le narrowcasting (ou Digital Signage) : le sujet intéresse beaucoup de monde de secteurs divers et variés. On sent que le marché commence à bouger. Mais, il est difficile d’avoir une idée sur l’étendue de ce marché, les projets en cours, les acteurs et prestataires techniques.

Chez nos voisins hollandais, qui ont d’une certaine manière fait figure de pionniers en Europe, le narrowcasting continue à se développer. Les erreurs de jeunesse ont fait place à des projets d’envergure, structurés et rentables. Media Markt Nederland propose ainsi 4.500 écrans, et est de ce fait le plus important narrowcaster du pays.

En Belgique, Lambrechts a fait un premier pas (voir Gondola du mois de septembre). Une étude réalisée par POPAI indique que +/- 7.500 écrans sont présents dans +/- 3.000 POS. Mais l’étude précise d’emblée que les données ne sont pas complètes.

Chez les autres retailers alimentaires, on réfléchit encore et encore, avec un obstacle majeur : le business model. Récemment, un retailer alimentaire me disait : « Je suis ouvert à ce qu’une société place des écrans dans mes magasins, en échange d’un temps d’antenne relativement restreint, mais je ne trouve personne ?! ».

Il faut reconnaître que l’équipement d’une centaine de points de vente, avec idéalement plusieurs écrans par points de vente représente rapidement des montants non négligeables. Les candidats intéressés par le principe, se bousculent sans doute moins au portillon une fois les simulations financières terminées.

Mais portant, le narrowcasting fonctionne ailleurs. Depuis assez longtemps pour considérer qu’il ne s’agit plus d’un phénomène de mode. Sur le blog Vox Populi du BABM on peut lire que « le retail est un des endroits permettant l’interactivité entre les marques et leurs consommateurs ». S’il y a bien une technique de communication instore qui peut aller très loin dans l’interactivité, c’est le narrowcasting.

Mais qui doit s’attaquer au développement de cette activité ? Les prestataires techniques, les spécialistes de l’affichage outdoor ? Les régies publicitaires instore ? les centres de média planning ? … Je connais en tout cas, pour chaque groupe précité, des sociétés qui y travaillent avec la ferme intention de proposer LA solution.

À vos marques …

Source : ShopFloor.be
Rédaction Vincent De Coster

Technologie_Google dans les cellulaires d'ici six mois



Google prépare une gamme de logiciels et de services qui pourront s'installer sur les cellulaires.

D'ici deux semaines, Google (GOOG) va annoncer qu'il lance une série de logiciels et de services spécialement conçus pour les téléphones cellulaires.

Le Wall Street Journal, qui cite des «sources proches du dossier», indique que Google annoncera sous peu toute une gamme de logiciels et de services qui pourront s'installer sur les cellulaires d'ici le milieu de 2008.

Google aurait déjà approché des opérateurs de téléphonie cellulaire pour s'associer avec eux, dont T-Mobile aux États-Unis, Orange en France et 3 en Grande-Bretagne.

Les téléphones équipés par Google bénéficieraient notamment du moteur de recherche de l'entreprise, de Google Maps, de YouTube et de Gmail.

Certaines de ces applications sont déjà disponibles pour les téléphones.

Mais le système d'exploitation pour cellulaires de l'entreprise de Mountain View serait ouvert aux développeurs externes, de manière à ce que ceux-ci puissent concevoir de nouvelles applications pour le téléphone.

Des développeurs pourraient par exemple créer des applications en utilisant le système GPS d'un téléphone, ou encore une liste de contact d'un utilisateur.

Google souhaite ainsi que toute une série d'applications de réseautage social naissent, à l'image de ce qui s'est passé sur le Web.

Google, en revanche, pourrait utiliser les données des utilisateurs pour vendre des publicités ciblées.

En ouvrant son téléphone aux applications tierces, Google marcherait dans les pas d'Apple.

Auparavant fermé aux développeurs pour des questions de sécurité, Apple a récemment annoncé la sortie prochaine d'une trousse de développement logiciel, pour permettre aux développeurs de concevoir des logiciels pour l'iPhone.

Source : La presse affaires

mardi 30 octobre 2007

Media_Les producteurs audiovisuels prêts à faire confiance à Dailymotion



Le site de partage de vidéos Dailymotion vient de nouer un partenariat avec l'Union Syndicale de la production audiovisuelle (USPA), qui regroupe un total de 110 entreprises membres. À l'instar de l'accord-cadre signé il y a un an avec les maisons de disque indépendantes, il « servira de référence dans les discussions » entre les producteurs audiovisuels représentés par l'USPA et Dailymotion. « Chacun se verra proposer un contrat prévoyant notamment un partage des revenus publicitaires attachés à la communication des oeuvres », souligne le communiqué officiel.

Objectif commun : développer l'offre de programmes français disponibles légalement sur internet. Une nouvelle fois, c'est la bonne volonté affichée par la société dans la lutte contre les contenus piratés qui a porté ses fruits. « Dailymotion est un partenaire important pour diffuser les oeuvres que nos membres produisent, d'autant plus qu'il dispose désormais d'un dispositif de protection des contenus tels que les nôtres », souligne Simone Halberstadt Harari, présidente de l'USPA.

Rappelons en effet que Dailymotion a intégré sur sa plate-forme la technologie de filtrage audio fournie par Audible magic. Une solution qu'elle complètera dans les semaines à venir avec Signature, une technologie développée par l'Ina.

Source : ZDNet.fr

Musique_imeem signe EMI et grandit un peu plus encore



Le concept de la musique financée par la publicité vient de gagner un nouvel adepte avec EMImusic, qui a officialisé un accord avec imeem, le réseau social de partage de musique. A partir d’aujourd’hui, ses membres pourront légalement ecouter en direct des chansons de Radiohead, Coldplay, The Rolling Stones, The Beatles, Interpol, Daft Punk, the Beastie Boys et tout autre artiste EMI .

EMI devenant ainsi le troisième gros label à signer un accord avec Imeem. On n’attend plus désormais qu’Universalmusic.

Malgré un départ un peu mouvementé, Imeem semble avoir pris un rythme de croisière. Comscore montre qu’il possède la plus forte croissance parmi les sites sociaux, avec 3,2 millions de visiteurs uniques en Septembre, même s’il s’agit d’une petite baisse par rapport à un pic précédent du début de l’année. (la société revendique 18 millions de visiteurs uniques à travers le monde)

Imeem est l’un des seuls sites de partage de musique à avoir convaincu les grands labels de partager des revenus de la publicité chaque fois qu’une personne écoute un morceau. Imeem proposera bientôt des publicités dans les streams en audio et des vidéos recouvrantes également. Les membres peuvent charger leur propre MP3 et créer une liste musicale que n’importe qui peut écouter. La société repose sur la technologie audio Snocap pour déterminer le partage des revenus.

Le problème est que Snocap réduit ses effectifs et va probablement fermer. Espérons pour Imeem que Snocap soit rachetée afin de continuer cette collaboration.

Source : TechCrunch
Rédigé par Michael Arrington (adaptation: Ouriel Ohayon)

lundi 29 octobre 2007

Téléphonie_Skype lance cette semaine son téléphone cellulaire



Skype lancera, vendredi prochain, son premier téléphone cellulaire en Grande-Bretagne, en partenariat avec l'opérateur mobile «3».

Le téléphone cellulaire est le premier appareil fabriqué exclusivement pour Skype et est conçu pour optimiser l'utilisation de son populaire logiciel de téléphonie par Internet.

Tout comme ceux qui utilisent Skype sur leur ordinateur, les propriétaires du téléphone cellulaire pourront faire des appels gratuitement à leurs amis s'ils sont devant leur PC ou alors payer un modeste tarif à la minute pour parler à des personnes qui utilisent des téléphones réguliers.

Seuls les appels internationaux sont pour le moment interdits, ont expliqué les deux compagnies dans un communiqué de presse.

«Ça prend une entreprise innovatrice [ comme 3 ] pour bouleverser les habitudes et offrir un produit qui fait encore peur aux autres opérateurs mobiles», a déclaré à la BBC le directeur général par intérim de Skype, Michael van Swaaij.

Les propriétaires du téléphone pourront choisir entre un forfait «Payez et parlez» (Pay-as-you-go) ou un abonnement mensuel avec contrat. Les personnes qui choisissent la première option devront payer leur téléphone 50 livres sterling (environ 100 dollars canadiens), alors qu'il sera gratuit pour celles qui signent un contrat avec «3».

L'appareil de Skype sera également disponible, d'ici quelques semaines, dans d'autres pays où l'opérateur mobile est présent, soit l'Australie, l'Italie, Hong Kong, la Suède, le Danemark, l'Autriche et l'Irlande.

Pour plus de détails sur le téléphone, cliquez ici.
par Christian Leduc

Web_Internet en Afrique: «besoin d'agir immédiatement»



Une conférence internationale parrainée par l'ONU sur le développement d'Internet en Afrique a ouvert ses portes lundi à Kigali (Rwanda).

«L'objectif de ce sommet est de discuter de l'application des stratégies qui vont permettre au continent africain de mettre les technologies de l'information (TIC) au service du développement», a expliqué à l'Agence France-Presse (AFP) Hamadoun Toure, secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT), qui organise l'événement.

La conférence réunit six chefs d'États africains : Amadou Toure (Mali), Bingu Wa Mutharika (Malawi), Blaise Compaoré (Burkina Faso), Aboudoulaye Wade (Sénégal), Ismael Omar Guelleh (Djibouti) et Pierre Nkurunziza (Burundi).

Quelques dirigeants d'entreprises informatiques sont également présents, dont le président du conseil d'administration d'Intel, Craig Barrett, en plus de représentants d'organisations internationales comme la Banque mondiale, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'ONU.

Hamadoun Toure a invité les participants à «agir immédiatement» afin de trouver des solutions au sous-développement technologique de l'Afrique. Rappelons que seulement quatre Africains sur 100 utilisent régulièrement Internet et que le taux de pénétration des connexions à haut débit est inférieur à 1 %.

L'UIT et ses partenaires ont d'ailleurs annoncé qu'ils investiront 300 millions de dollars d'ici 2012, afin de promouvoir les TIC dans l'ensemble du continent africain, mais ils ont souligné que plus d'argent sera nécessaire à la réussite du projet. Hamadoun Toure souhaite donc une participation plus active du secteur privé pour accroître le nombre d'internautes africains. «Si le taux de pénétration des connexions à haut débit est de 1 %, ça veut dire qu'il reste 99 % d'opportunités d'affaires», a-t-il expliqué.

Pour plus de détails sur la conférence internationale, cliquez ici.

Source : Branchez Vous
(Avec Reuters, l'Agence France-Presse et la BBC)
par Christian Leduc

Media_Contenu généré par l'utilisateur: une minorité de producteurs



Pour de nombreux sites à saveur 2.0, le contenu généré par l'utilisateur semble être la solution privilégiée au manque de journalistes/rédacteurs. Toutefois, ils sont plusieurs à croire qu'en offrant espace et outils à l'internaute moyen, celui-ci ne pourra résister à prendre la plume afin de se transformer en un journaliste chevronné. Quelle farce!

Il existe une légende sur Internet, une de ces légendes qui une fois lancée, ne veut plus disparaître de l'écran radar: c'est celle des contenus générés par l'utilisateur.

On ne compte plus aujourd'hui le nombre de sites se réclamant d'une tendance voulant que chaque internaute soit un producteur de contenu potentiel. Ben voyons donc! Tiens, le dernier en date de ces sites que je viens de découvrir, «I'm the News: the online newspaper written by you».

Donc, si on comprend bien, il suffit d'offrir un espace et des outils aux internautes pour que ceux-ci ressentent soudainement un titillement dans le clavier. Et que je te pioche un topo digne du Pulitzer. Et par ici la pub siouplait. J'avoue, ceci est un brin simpliste comme argument. Mais c'est ce que j'ai entendu régulièrement revenir dans la bouche de dirigeants de groupes médiatiques. Le problème, c'est que la réalité est de beaucoup différente de ce beau rêve. Parlez-en aux fondateurs de Cent Papiers.

En effet, il suffit de consulter assidûment ce site modèle de journalisme citoyen, pour constater que les mêmes signatures reviennent constamment. À vue de pied, on pourrait affirmer sans trop se tromper que 20% des rédacteurs produisent 80% du contenu. Ce qui à mon avis, est déjà formidable.

On, en lisant attentivement entre les lignes, on constate à la lecture de leurs fiches et de leurs écrits, que ce 20% de rédacteurs possédaient déjà, avant même de poster un mot sur Cent Papiers, des prédispositions «naturelles» leur permettant de s'afficher comme journaliste citoyen.

Mais de là à affirmer que tous et chacun possède en lui le talent lui permettant de se métamorphoser en scribe, s'il-vous-plaît... On se garde une petite gêne.

Source : Branchez Vous
Publié par Michel Dumais

Media_Astral se proclame désormais le plus grand radiodiffuseur du Canada.




Astral Media inc.
(TSX : ACM.A/ACM.B) annonce lundi la clôture de la transaction visant l'acquisition de presque tous les actifs de Standard Radio Inc. Astral se proclame désormais le plus grand radiodiffuseur du Canada.

Le président et chef de la direction d'Astral Media, Ian Greenberg, estime que le réseau pancanadien désormais constitué de 82 stations de radio permettra à l'entreprise de se positionner avantageusement pour assurer sa croissance.

L'ensemble du réseau d'Astral Media dessert 34 marchés anglophones au Canada, de même que 13 marchés francophones. Astral Media exerce ses activités dans les secteurs de la télévision spécialisée, payante et à la carte, de la radio, de l'affichage extérieur et iMedia.


Source Matinternet via La Presse Canadienne

Affichage Numérique_Le nouveau PlasmaWall Infinitly_ nommé meilleur produit de diffusion par le SatisFecit 2007.



L’écran plasma sans bordure : la nouvelle révolution

Pour son 25e anniversaire, le Salon des Technologies et des Solutions Audiovisuelles (SATIS) a souhaité mettre à l'honneur l'Innovation Technologique et le savoir-faire. Cette ambition s’est illustrée par une nouvelle édition des ‘’Satisfecit’’ qui a récompensé les produits ou services faisant preuve d'innovation avec 3 catégories : production, postproduction et diffusion, et 23 produits sélectionnés.

Un succès total…

Avec le PlasmaWall Infinitly, Sidev a créé l’évènement sur le salon en installant un mur d’image de 18 écrans. La société a démontré les possibilités infinies de création d’image, sans limites de dimension et de forme, en affichant successivement images géantes et ensemble d'images en simultanée.
Atypique, Sidev a également présenté une version en mode totem de 2 mètres de hauteur, idéal pour l’affichage dynamique et notamment la diffusion d’image de personnes en taille réelle.

…Pour une offre innovante et complète

Le PlasmaWall n’est pas qu’une révolution en matière de produit de diffusion, Sidev s’est aussi attaché à innover en matière de services périphériques : une expertise unique pour faire le bon choix à chaque étape.

Ce plasma offre de nombreuses applications: grande image, images multiples, bandeau, portrait…
Outre la qualité de rendu d’image, les « Infinitly» permettent également de gérer des sources multiples et d’utiliser ces écrans pour afficher une image géante ou un ensemble d’images en simultanée grâce à un logiciel fourni. Les dalles de 42’’ (105cm de diagonale) sont assemblées par 4, 9,16… jusqu’à 254 panneaux.

Sidev propose également un véritable « package » en matière de services autour de ce produit : aide à l’analyse du besoin, formation de l’utilisateur à la mise en œuvre de l’écran géant et du logiciel associé, ainsi qu’un véritable suivi, extension de garantie.

Le PlasmaWall Infinitly_ représente toute l’innovation technologique appliquée aux spécificités de l’intégration, de la prestation et de l’affichage dynamique en répondant aux préoccupations majeures des utilisateurs : grandes images de qualité, faible encombrement, légèreté, travail en continu sans surchauffe.


A propos de Sidev
Sidev, grossiste spécialisé audio visuel créé il y a 15 ans, est devenu au fil des années. La plateforme des solutions audiovisuelles dédiées aux professionnels. Son offre est complète, tant au niveau matériel que logiciel et ses services permettent aux professionnels du secteur de bénéficier du concept de "one stop shopping place", garant d'efficacité et d'économie

Source : Mass-media

Web_L’internaute européen vieillit, mais il est actif



La population européenne prend de l’âge. Alors quoi de plus normal de voir l’âge moyen de l’internaute prendre la pente ascendante. Un chiffre: 68% des Européens, coutumiers de la Toile, ont plus de 55 ans. Et cette tendance va en s’accélérant: le nombre des internautes de plus de 55 ans ont augmenté de 26% en un an alors que dans le même temps la population connecté a progressé de 14%. Cette catégorie, les internautes grisonnants, navigue environ 9 heures par semaine — 8,8 exactement selon l’étude (1). Ce qui fait dire à l’European Interactive Advertising Association, l’auteur de l’enquête, que «le Web n’est plus le territoire exclusif des jeunes».

Des achats mais pas de jeux

Et que vont visiter les seniors de la Toile? Des sites liés au loisirs, principalement les voyagistes et les portails qui vendent toutes sortes de billets (train, avion). Lorsqu’ils sont connectés, 60% des seniors vont sur les sites de voyagistes, soit 7% en plus que la moyenne des internautes européens. Toujours dans le volet commerce en ligne, l’étude montre que les seniors se fournissent en bien de consommation de plus en plus sur la Toile: 74% des plus de 55 ans achètent en moyenne 7 produits par mois et dépensent 830 euros pour une période de six mois — contre 730 euros pour la moyenne des internautes. Et dernière catégorie de portails qui attirent les plus de 55 ans: les sites d’informations, deux tiers des seniors vont y s’informer sur l’actualité. Pour eux, Internet rime avec gain de temps. Ils sont 53% à organiser leurs différentes activités sur des outils en ligne. Tout cela explique leur faible intérêt pour les sites proposant des jeux en ligne.

(1) Enquête réalisée au téléphone en septembre 2006 auprès de 7.036 internautes européens (France, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, pays scandinaves)

Source : 20 minutes.fr

Web_Mozilla lance le projet «Prism»



La Fondation Mozilla vient de mettre en ligne un nouveau projet, Prism, qui transforme les applications Web.

Ces applications en ligne se multiplient, mais elles s'exécutent sur un navigateur Internet, ce qui nécessite pour leurs utilisateurs réguliers soit d'ouvrir plusieurs fois le navigateur, soit de multiplier les onglets, avec la lourdeur que cela peut parfois entrainer, en occupation de ressources ou pour naviguer d'un onglet à l'autre.

Avec Prism, dont une première version vient d'être rendue publique en version 0.8, sous Windows exclusivement, l'utilisateur peut présenter une application Web en application Windows, c'est-à-dire l'ouvrir et l'exécuter dans sa propre fenêtre Windows, et disposer de son propre bouton dans la barre des tâches.

Psychologiquement pour l'utilisateur, l'application Web devient donc une application classique.

À terme, son affichage pourra même être géré comme tel, l'utilisateur pourra y accéder via les raccourcis de Windows, par exemple Alt Tab pour passer d'une application à l'autre, ou les cubes 3D de Vista.

Prism n'en est qu'à ses débuts, Mozilla devrait continuer de développer son application et la porter vers d'autres environnements comme Mac OS X.

Et Prism pourrait bien être également intégré à Firefox 3. Il se pourrait même que Prism permette d'exécuter des applications Web...hors ligne!

Source : La Presse Affaires
Par Yves Grandmontagne

Affichage Numérique_L’expérience en magasin



Je suis tombé à peu près au même moment sur des images de commerces au détail et de boutiques au Japon et sur cet article de Bill Gerba rapportant une récente lecture “on the in-store experience”.

Plusieurs détaillants québécois (et américains !!!) devront revoir leur environnement en magasin, au péril de voir une partie de leur clientèle se diriger vers des espaces plus accueillants et plus agréables.

Source : Blog de l'affichage numérique à Montréal

Affichage Numérique_Cinéma et affichage numérique....un mariage logique!






En effet il nous en fallait pas beaucoup pour comprendre que les cinémas et l'affichage numérique ferait un excellent mariage de raison
et l'exemple est canadienne....en plus

Voir article complet ici (anglais)


Source Minicom

Web_Internet : un meilleur ami et un partenaire amoureux pour bien des Américains



Que ce soit pour travailler ou pour se divertir, de nos jours, Internet est devenu indispensable pour bien des gens. Une étude publiée par Zogby International et 463 Communications sur le rôle que joue Internet dans nos vies indique que pour certaines personnes, Internet est beaucoup plus important que cela.

Cette étude, réalisée auprès de 9 743 adultes américains entre le 4 et 8 octobre derniers, montre que près d'un quart d'entre eux (24 %) affirme qu'Internet peut aisément remplacer un partenaire amoureux. Le résultat est encore plus élevé auprès des répondants célibataires. Cette proportion atteint en effet 31 % sans différence notable entre les hommes et femmes. Internet est également le meilleur ami de plusieurs jeunes Américains.

Ce sondage prouve aussi que les sites communautaires tels MySpace ou Facebook sont de plus en plus visités par les Américains. Ainsi, plus d'un quart d'entre eux ont un compte sur l'un de ces sites. Le pourcentage est d'autant plus grand en ce qui concerne ceux âgés de 18 à 24 ans. Il atteint effectivement 78 %.

Bien qu'Internet semble être apprécié par les Américains, seulement 11 % d'entre eux seraient prêts à se faire implanter un implant sans risque leur donnant accès à la Toile. Enfin, un Américain sur cinq ne dirait pas non à l'implantation d'une telle puce chez les enfants de 13 ans et moins.

Source : Branchez-Vous
par Philippe Michaud

Pub_Campagne hors-Web pour Firefox



Le fameux navigateur se paie une super campagne hors ligne pour tenter d'augmenter encore plus ses parts de marché.

La campagne consiste à soumettre à Mozilla un plan pour afficher un logo de Firefox de 3.5 pieds de diamètre dans un endroit public voyant et inusité et sélectionner les 50 meilleurs plans. Mozilla enverra le logo en question à ses 50 ambassadeurs pour qu'ils exécutent leur plan. Plusieurs prix sont proposés aux gagnants.

Belle campagne originale qui stimule la grande base d'amateurs de Firefox.

Des idées pour un plan montréalais ?

Source : Branchez-Vous
Publié par Jean-Francois Renaud

samedi 27 octobre 2007

Webradio_La radio donne de la voix sur le Net



Entre 2006 et 2007, l'audience de la radio a encore progressé, notamment grâce au Web
Publicité

La radio dégage toujours de bonnes ondes. Selon l'étude réalisée par Médiamétrie pour la période 2006-2007, ce média a connu une forte progression. Avec plus de 42,5 millions d'auditeurs quotidiens en moyenne, l'institut chiffre à 480.000 le nombre d'auditeurs supplémentaires obtenus en une saison.

L'une des raisons se trouve dans le contexte électoral de la période. Les élections présidentielles et législatives ont joué un rôle prépondérant. Débats et informations quotidiennes ont poussé les Français à pratiquer une écoute de la radio plus soutenue.

Mais l'enseignement le plus important de cette étude est l'essor du Net comme support d'écoute. Un nombre croissant de Français (18,2%) ont délaissé le bon vieux transistor pour leurs ordinateurs.

Si au deuxième semestre 2006, 8,4 millions d'auditeurs choisissent Internet pour suivre en direct les programmes radio, ils sont près de 9 millions entre janvier et mars 2007. L'écoute en différé rencontre aussi un certain succès. Sur les 5 millions de Français qui la pratiquent, deux tendances se dégagent. Plus des deux tiers choisissent l'écoute en streaming, alors que le dernier tiers fait plutôt usage des podcasts.

Ce sondage souligne bien la tendance : l'audience de la radio en ligne est appelée à progresser. Et certains sont bien disposés à en tirer profit. Pour mémoire, la radio RTL a annoncé au mois de juillet un investissement de 20 millions d'euros sur 3 ans. Manière pour la radio de s'assurer une place durable sur un média à forte croissance potentielle.

L'audience croissante de la radio sur la Toile ne devrait pas constituer l'unique changement. Le basculement annoncé de l'analogique au numérique -le dividende numérique-, devrait tout aussi singulièrement modifier le paysage radio hexagonal.

Source : Le Fil Radio.fr
Par Thomas Pagbe

Webradio_Deux nouvelles webradios pour Chérie FM



Cherie FM enrichit son offre de webradio en lançant "Chérie Love Songs" et "Chérie Concerts Live" sur cheriefm.fr.

"Chérie Love Songs" propose avant tout des chansons d'amour et des slows des années 80 à aujourd'hui, alors que "Chérie Concerts Live" donne la possibilité aux internautes de revivre les concerts en live de différents artistes.

Source : TarifMédia.com

Media_Le média radio disparaîtra s'il ne devient pas numérique



Le média radio est menacé de disparaître s'il ne devient pas numérique, ont souligné jeudi les représentants du Groupement pour la Radio numérique (GRN), qui rassemble la quasi-totalité des opérateurs français et 98% de l'audience de ce media.

A l'occasion du dixième "forum international du son multicanal" réuni à Paris, Jean-Michel Kandin, directeur technique du groupe Lagardère Active (qui compte notamment Europe 1) a souligné que "la radio doit être dans les récepteurs de la convergence, ou elle ne sera pas".

Par récepteurs de la convergence, Jean-Michel Kandin entend les téléphones portables ou récepteurs de poche qui permettent d'avoir accès aux différents services diffusés en mode numérique (télécommunication, internet, télévision et, à court terme, radio).

Pour sa part, Sylvain Anichini, directeur général adjoint aux techniques et technologies nouvelles de Radio France, a estimé que "la radio doit être réaliste, pragmatique". "Il faut s'inscrire dans un phénomène qui, de toute façon, n'attendra pas la radio numérique", a-t-il souligné.

De son côté, Jean-Paul Cluzel, PDG de Radio France, a regretté que les besoins des futures radios numériques ne soient pas suffisamment pris en compte dans le débat sur l'attribution des fréquences qui seront libérées lors du basculement complet de l'analogique au numérique fin 2011.

Source : Le Monde.fr

WebRadio_Innovation technologique sur le WEB à Saguenay



Une visibilité provinciale pour la région du Saguenay Lac St-Jean

Une innovation technologique permettra à la région de rayonner dans la francophonie dès lundi le 29 octobre prochain. Quatre entrepreneurs de Jonquière ont lancé le portail de divertissement Radium.fm afin de répondre à une demande certaine. Les promoteurs sont; Pierre-Luc Desbiens, Jean-Sébastien Martel, Charles Goupille et Benoît Rochefort.

Le défi technologique a été de regrouper les principaux supports disponibles sur Internet; la webradio, la diffusion de vidéos, les blogues et les jeux dans un même site afin de permette à l’internaute de se divertir.

De plus, l’émission déjà diffusée sur les ondes de CKAJ et KYK, Le Ministère de l’Humour, sera en ondes sur le portail de divertissement Radium.fm. Le portail est dédié principalement à la clientèle de 12 à 34 ans. L’Internaute pourra donc se divertir avec un contenu qui lui ressemble.

Depuis quelques années, les nouveaux médias diffusés sur Internet ont été très populaires, mentionnons : YouTube et les Têtes à claques, pour nommer que ceux-ci.

L’équipe de Radium.fm est donc heureuse de débuter ce nouveau projet qui permettra à la région de rayonner à l’extérieur du Saguenay Lac St-Jean et du Québec. Monsieur Benoît Rochefort, directeur général a déclaré : «C’est avec beaucoup de fierté que nous avons mis en ligne Radium.fm pour répondre à une demande de divertissement. Il y a de bonnes choses sur Internet et nous souhaitons, à long terme, de faire partie des sites les plus visités au Québec»

www.radium.fm/presentation pour vous permettre de visiter virtuellement Radium.fm et comprendre le concept visuellement.

Pour Information:
Benoit Rochefort
Toc Toc Stratégie
418-695-9777

Technologie_Mise au point d'une radio nanométrique



Un système radiophonique de quelques nanomètres transforme les ondes radio AM en sons. Une invention qui préfigure les appareils de communication de demain.

La taille des appareils de communication du futur pourrait bien se mesurer en nanomètres. Des chercheurs de l'université de Californie Irvine viennent de mettre au point le premier système sans-fil nanométrique capable de convertir des ondes radios AM en sons. Prenant la forme d'un détecteur constitué de nanoparticules de carbone, cette "radio nanométrique" serait près de mille fois plus fine qu'un cheveu humain. Une invention qui marque un pas important dans l'évolution de la nanoélectronique, selon les auteurs du projet.

Démonstration à l'appui
Cette innovation pourrait en effet ouvrir la voie à la production de systèmes de communication radio d'un nouveau genre, d'une taille jusque là inédite. Les chercheurs Peter Burke et Chris Rutherglen ont récemment fait la démonstration de leur appareil qui s'apparente à un démodulateur constitué de nanotubes de carbone. Grâce à leur procédé, les scientifiques sont ainsi parvenus à transmettre de la musique classique d'un baladeur iPod à une paire d'enceintes située à quelques mètres de distances.

Première scientifique

Bien que des systèmes de radiodétection nanométrique aient déjà été mis au point par le passé, il s'agit de la première expérience concluante intégrant ce type de technologie dans un véritable système radiophonique. Les chercheurs ont également avancé que la généralisation de ce type de composants radio pourrait être au centre du développement de systèmes de communication sans-fil nanométriques intégrés. Leur invention pourrait en effet trouver de nombreuses applications dans les secteurs de l'industrie, du commerce, ou encore de la médecine.

Voir aussi la video sur la page

Source : L'Atelier.fr

Affichage Numérique_L'écran LCD le plus mince au monde



Le géant de l'électronique sud-coréen Samsung Electronics a présenté cette semaine à Tokyo un prototype de module de téléviseur à écran plat à cristaux liquides (LCD) d'une épaisseur de seulement un centimètre, ce qui en fait à ce jour le plus fin du monde.

Cet exemplaire ultra-fin, exposé au «Salon des écrans plats» en banlieue de Tokyo, mesure 102 centimètres de diagonale (40 pouces) sur un centimètre de profondeur.

Il est rétroéclairé par des diodes électroluminescentes (LED) basse consommation et affiche, selon Samsung, une résolution de 1920 points sur 1080 points (haute-définition).

Samsung n'a donné aucune précision quant à la date de lancement d'un téléviseur utilisant ce module d'écran, qui doit encore être «habillé» pour constituer un téléviseur commercialisable.

Les groupes japonais Hitachi, JVC et Sharp se livrent également ces derniers temps à une course pour présenter des téléviseurs extrêmement minces.

Le record de minceur (toutes largeurs d'écran et technologies confondues) reste détenu par Sony qui lancera le 1er décembre au Japon un petit téléviseur de 11 pouces de diagonale (28 centimètres) à écran organique (OEL), un mode d'affichage fait de matériau électroluminescent, et dont l'épaisseur ne dépasse pas 0,3 cm.

Source : La presse affaires
Via Agence France-Presse

Technologie_En Angleterre, on suit les élèves à la trace avec de la RFID



On n’arrête pas le progrès. Même lorsqu’il recoupe les pires cauchemars orwelliens. En Angleterre, un lycée teste depuis quelques mois un système d’identification des élèves par un procédé de radiofréquence. Grâce à une puce RFID intégrée directement dans les uniformes, les professeurs et les surveillants peuvent savoir en temps réel que le petit Jack est arrivé en retard ou que Joshua vient de passer par la cantine. Interrogé par la presse britannique, le proviseur de la Hungerhill School de Doncaster, dans le Yorkshire, assure que ce système déjà testé aux Etats-Unis, loin d’être intrusif, est hautement bénéfique. Les dix élèves qui le testent depuis mai sont volontaires, rappelle-t-il, tandis que leurs parents y sont totalement favorables. D’où l’idée de l’étendre bientôt à tout l’établissement, voire ensuite à d’autres écoles du pays. Ce à quoi s’opposent vigoureusement des parents de l’association « Leave Them Kids Alone » (laissez ces enfants tranquilles), qui rappellent que ces procédés sont d’habitude réservés aux criminels.

Source : L'expansion.com

Technologie_Vos vidéos diffusées sur la télé ? Sandisk a la solution.




Sandisk
va au plus simple. Pour diffuser sur son téléviseur des vidéos stockées sur son ordinateur, l’américain spécialisé dans les mémoires flash dégaine… une clé USB survitaminée. Pour 100 ou 150 dollars, selon que l’on choisit un stockage de 4 ou 8 Go (environ 10 heures de vidéo), la Sansa TakeTV récupère les contenus de l’ordinateur puis se connecte à une petite station d’accueil, elle-même reliée au téléviseur. La navigation s’effectue grâce à une télécommande, dans une interface dédiée. Cette clé USB est une alternative à d’autres solutions plus coûteuses, comme l’AppleTV d’Apple, qui récupèrent les contenus de l’ordinateur directement par WiFi.
Cette clé USB diffuse jusqu'à 10 heures de vidéos sur votre téléviseur.

Source : L'expansion.com

vendredi 26 octobre 2007

Musique_Devenez producteurs de musique avec Spidart



L’univers de la production musicale est en pleine ébullition et cherche de nouveaux modèles; les grands labels et majors ont, comme nous le voyons, du mal à suivre la révolution numérique. Les artistes semblent avoir compris plus rapidement et s’affranchissent déjà de la main mise des studios.

Les internautes à qui l’on reproche parfois d’être à l’origine de la dégringolade de l’industrie du disque auront bientôt la possibilité de devenir acteurs de la production musicale. C’est en tout cas le pari audacieux d’une jeune start-up française, Spidart.com.

Le concept (déjà existant aux Etats-unis) est simple: de jeunes artistes créent leur profil sur le site, y laissent leurs informations ainsi que trois enregistrements Mp3 de leurs compositions. Si leur travail plaît, des utilisateurs peuvent décider de les produire. Tout simplement, sous forme de parts de 10 euros chacune. Quand 50 000 euros sont réunis par un ou plusieurs utilisateurs, Spidart entre en piste afin d’aider à la création d’un album .

Le projet est alors mené par des professionnels, financé et distribué; si c’est un succès, les gains seront repartis de la façon suivante: 35% pour l’artiste, 35% pour les internautes et 30% pour Spidart.

Voila un concept parfaitement adapté à la tendance sociale actuelle en plus d’être un modèle intéressant pour une industrie musicale en péril.

Source : TechCrunch
Rédigé par Alain Eskenazi

Web_ Avec FriendCSV, vos données peuvent sortir de Facebook



Comme nous l’évoquions auparavant, il existe un problème latent avec les systèmes propriétaires de données tel que Facebook, l’information ayant tendance à être enfermée. Disons qu’elle rentre mais ne sort pas facilement.

C’est assez frustrant pour les utilisateurs qui souhaiteraient pouvoir transférer leurs données personnelles vers d’autres applications, Google à l’intention, d’ailleurs de rivaliser avec Facebook et d’offrir une plateforme plus ouverte et de répondre ainsi à cette frustration.

Toutefois, il est possible de vérifier la manière dont Facebook procède pour permettre aux données de sortir. Une application nous a été envoyée hier; elle se nomme FriendCSV. Même si ce n’est pas une surprise pour les développeurs d’applications pour Facebook, FriendCSV retire un grand nombre de données sur vos amis et les garde dans un fichier CSV (fomat informatique appellé “valeurs séparées par des virgules”) que vous pouvez exporter vers un fichier Excel.

Les informations suivantes sur vos amis peuvent être extraites, même si ces derniers n’ont pas installé le programme eux-mêmes: identifiant, sexe, anniversaire, location, ville d’origine, URL de profil, scolarité, expérience professionnelle et affiliation. Les développeurs de FriendsCSV prétendent pouvoir retirer encore plus d’informations que celles citées ci-dessus; les contacts, comme les adresses email sont les seules informations auxquelles Facebook n’accorde pas de bon de sortie.

Les développeurs évoquent une autre application similaire : Birthday Exporter, qui déplace les dates d’anniversaire vers Google Calendar, Birthdays to iCalExporter, qui fait la même chose pour iCal. Une autre application prétend pouvoir exporter toutes les photos de vos amis vers un fichier zip mais elle ne fonctionne pas actuellement.

Source : TechCrunch
Rédigé par Michael Arrington (adaptation: Ouriel Ohayon)

Web_Capazoo.com propose de verser 10 % de ses revenus publicitaires à ses membres



Le lancement officiel de Capazoo.com, un modèle de réseautage social offrant la possibilité d'obtenir des récompenses monétaires, a été effectué plus tôt cette semaine.

Annoncé comme un simple portail communautaire à valeur ajoutée, Capazoo regroupe toutes les caractéristiques traditionnelles des sites de réseautage comme MySpace et Facebook, tout en proposant une communauté sociale et économique.

Jusqu’à présent, les utilisateurs des sites de réseautage affichaient du contenu sur leurs profils, mais ne bénéficiaient d’aucun retour sur la qualité ou la pertinence de ce dernier. Avec Capazoo.com, ils ont désormais l’opportunité de recevoir une compensation monétaire grâce à la création d’un système de points monnayables appelé Zoops.

D’une valeur unitaire équivalente à 0,01 $US, les Zoops peuvent être convertis en argent grâce à une adhésion au statut de membre Privilège ou VIP.
Chaque membre dispose gratuitement d’un portefeuille électronique sécurisé associé à son profil qui lui permet de gérer ses gains virtuels.

Les membres sont invités à se verser des Zoops entre eux en signe d’appréciation du contenu diffusé, que ce soit un fichier vidéo, audio, une photo ou un blogue.

Capazoo s’engage à verser 10 % de ses revenus publicitaires à l’ensemble de ses membres. Chaque mois, tous les membres recevront leur part sous la forme de Zoops directement déposés dans leur portefeuille virtuel.

Un système de récompenses permettant d’obtenir une commission de 100 ou 130 Zoops pour chaque nouveau contact référé au site à titre de membre Privilège ou VIP est aussi au nombre des nouveautés offertes.

Source : Branchez-Vous

jeudi 25 octobre 2007

Affichage Numérique_Entrevue Minicom de la semaine, M.Dave Jensen, V-P de Times Squarez




Minicom nous présente cette semaine une entrevue avec M.Dave Jenssen, Vice-President
de la compagnie Times Squarez une filiale de Rueters USA, division média. C'est lui qui assume entre aure la gestion d'une des écrans géantes sur Time Square

Lire l'entrevue complèe ici (anglais)

Source : Minicom

Musique_Le Canada impose une taxe rétroactive sur la musique payante




C'est une bizarrerie dans le petit monde de l'industrie musicale. Histoire d'aider sans doute au développement des offres marchandes de musique en ligne, les musiciens et les labels se battent pour imposer des taxes à ceux qui se proposent de vendre leur musique. En France, la Sacem exige ainsi 12 % des recettes, ramenés pour le moment à 7 centimes par titre téléchargé, ou 70 centimes par album. Allez comprendre.

Au Canada, la Commission du droit d'auteur a décidé la rétroactivité jusqu'en 1996 d'une redevance pour la reproduction d'oeuvres musicales par les sites de téléchargement en ligne comme iTunes. Ils doivent ainsi payer 3,1 % du montant payé par le consommateur, avec un minimum de 0,21 $ CAD pour un single, ou 0,15 $ CAD par chanson dans un album. Les sites qui proposent des offres par abonnement, qui n'autorisent plus l'écoute une fois l'abonnement arrêté, doivent également payer. La redevance minimale est fixée à 0,548 $ par mois et par abonné si le service permet à l'utilisateur de transférer la musique téléchargée sur un baladeur. Si le service oblige à une écouté uniquement sur ordinateur, la taxe baisse à 0,359 $. Les services de radio à la demande comme Pandora ou Last.fm sont également visés. Ils doivent payer 6,8 % de leurs revenus mensuels issus des abonnements, avec un minimum de 0,443 $ CAD.

La redevance imposée est collectée au Canada par la Société canadienne de perception de la copie privée (SCPCP), qui répartie ensuite les sommes entre ses membres : la Canadian Mechanical Reproduction Rights Agency (CMRRA), la Société canadienne de gestion des droits voisins (SCGDV), la Société de gestion des droits des artistes-musiciens (SOGEDAM), la Société du droit de reproduction des auteurs, compositeurs et éditeurs au Canada (SODRAC), et la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN).

Source : Ratiatium

Media_SanDisk ouvre Fanfare, son kiosque de téléchargement vidéo, en version bêta




SanDisk,
reconnue pour ses produits liés à la mémoire numérique, a ouvert son kiosque de téléchargement vidéo, Fanfare, en version bêta.

Le modèle d'affaires de Fanfare est celui de la monétisation par la pub.

La version officielle de Fanfare devrait être lancée dans les premiers jours de 2008, ce qui devrait permettre à la plate-forme de signer d'autres partenariats avec des labels, car, pour l'heure, seul un accord de diffusion avec CBS est confirmé.

Source : Branchez-Vous

mercredi 24 octobre 2007

Affichage Numérique_Tête de mannequin digitale



Une boutique de lunettes de Birmingham (MI) a eu l’idée de remplacer la tête de ses mannequins en vitrine par des écrans LCD. Les docteurs prennent ainsi en photo leurs clients lorsqu’ils essaient de nouvelles montures et envoient directement le résultat sur les mannequins. Une façon originale de remplacer le temps passé devant un miroir pour le client et une excellente méthode pour faire tourner les têtes dans la rue pour le propriétaire …

Une version simpliste du concept de IconNicholson permettant d’essayer des vêtements et de demander l’avis de son réseau Facebook.

Source : Blog de l'affichage numérique à Montréal

Téléphonie_10 millions !



Certaines étapes sont importantes dans la vie d’un projet. Il y a bien sûr celles des premières années, comme la constitution d’une équipe efficace, le financement d’un concept, le premier utilisateur inconnu…

Ensuite tout est plus dilué, absorbé par l’inévitable travail quotidien et l’esprit “petite équipe” qui se délite peu à peu. La routine nous détache des célébrations qui font pourtant du bien au moral. Mais il y a tout de même des petits bonheurs à saisir et à partager…

10 millions d’utilisateurs simultanés. On a vu ce chiffre apparaitre la semaine dernière, le jour même de l’annonce du partenariat avec MySpace. Peu de services web dans le monde voient 10 millions de personnes connectées au même moment, et encore moins lorsqu’il s’agit d’un service dont la technicité est importante. Si parfois nous faisons le dos rond, notamment lorsque nous rencontrons des bugs, nous sommes toujours heureux de voir grandir Skype.

Ces petits moments sont possibles grâce à votre fidélité, votre confiance et votre patience. Un grand merci !

Source ; Le Blog Skype
Rédigé par Cédric

Media_Blogger Offline avec Google Gears



Depuis l’annonce du projet Google Gears, nous attendions avec impatience de voir une application offline pour Blogger. Vendredi dernier, ils ont révélé des codes qui effectivement adaptent Blogger sur Google Gears. Il s’agit, pour l’instant, plus d’une démonstration que d’un vrai produit fini mais l’on peut déjà entrevoir le jour ou les blogueurs de chez Blogger pourront écrire des billets sans être connectés sur Internet. Google Gears fonctionne déjà avec Google Reader et Gmail bientot.

Source : TechCrunch
Rédigé par Michael Arrington (adaptation: Ouriel Ohayon)

Technologie_Un PC qui consomme moins d'énergie que l'ampoule de votre frigo!



Voici un gadget (étonnamment utile, compte tenu des standards habituellement peu élevés de votre dévoué blogueur) qui fera le bonheur du pire des Séraphin Poudrier de l'hydroélectricité : le FIT-PC, un ordi Linux qui nage dans le bonheur pourvu qu'on lui fournisse 5 misérables Watts d'électricité.
fitpc2.jpeg

Équipé d'un processeur AMD Geode qui roule à 500 MHz, de 256 Mo de mémoire, de deux ports USB et d'un disque dur de 40 Go, le FIT-PC est extraordinairement silencieux, car il ne requiert pas de ventilateur. Ce qui en fait un serveur de médias idéal (quoique limité en capacité), surtout qu'avec sa consommation de 5 Watts, on peut le laisser télécharger toute la nuit sans aucun remords.

Et comme il n'est pas beaucoup plus gros que le pad numérique de votre clavier (12 cm de longueur, 3 cm d'épaisseur!), vous pourrez le cacher partout. Je l'imagine déjà dans mon aménagement de cinéma maison, connecté à mon téléviseur HD... Car bien que le FIT-PC ne soit pas exactement une bombe de puissance, il est bien assez musclé pour se promener sur le Web avec Firefox et pour effectuer du travail léger avec OpenOffice.

285$, via Gizmodo.

Source : Branchez-Vous
Publié par François Dominic Laramée

Wifi_Canada, Retards pour le réseau Wi-Fi montréalais de Radioactif




Le futur réseau Internet Wi-Fi de Radioactif, qui devait couvrir le Plateau Mont-Royal pour septembre 2007, prend du retard et voit un peu plus petit pour son lancement à cause d'un retard dans la livraison des routeurs et de la difficulté à trouver certaines toitures pour les installer.

Les routeurs devraient arriver d'Europe d'ici une semaine ou deux selon Luc Picard, président de Nomade Télécom, le partenaire de Radioactif responsable de l'installation du réseau Wi-Fi dans la métropole. «Il faudra ensuite compter trois semaines pour compléter l'installation,» estime le président dans une entrevue accordée à Branchez-Vous!. Au mieux, le lancement devra donc attendre décembre 2007.

Pour la première phase du déploiement du réseau, Radioactif et Nomade Télécom se limiteront cependant aux principales artères du Plateau Mont-Royal (St-Denis, Mont-Royal, Rachel), en installant leurs points d'accès sur les toitures de différents hôtels, cafés et restaurants. Trouver toutes les toitures nécessaires est cependant compliqué et certaines manquent toujours.

Pour la suite des opérations - étendre le réseau dans le reste du Plateau et ensuite dans le reste de la ville - Radioactif et Nomade Télécom comptent utiliser les lampadaires de la Ville de Montréal. «Ils sont ouverts au projet,» mais le processus de négociation est assez long, selon Luc Picard.

Le réseau haute vitesse de 5 Mbps de Radioactif devrait être offert pour 30$ par mois à Montréal, et pourrait par la suite être étendu à Québec, Halifax, Toronto, Windsor, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver.

Source : Branchez-Vous

Musique_Fermeture de l'un des plus gros sites de piratage par la police





OiNK, l'un des plus importants sites de piratage au monde, vient d'être démantelé par la police britannique et néerlandaise. Les serveurs du site, situé à Amsterdam, ont été saisis par les autorités policières. Le présumé administrateur du site, un homme de 24 ans, a également été arrêté à Middlesbrough, dans le nord de l'Angleterre.


Selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (Ifpi), ce site, où l'on ne pouvait devenir membre que par invitation et en prouvant que l'on avait de la musique à partager, se spécialisait dans la distribution de titres et d'albums qui n'étaient pas encore disponibles sur le marché.

Toujours selon cet organisme international, les quelque 180 000 abonnés de OiNK ont pu avoir accès à une soixantaine d'albums majeurs avant leur arrivée en magasins grâce à des personnes travaillant dans le domaine de la production musicale. Les internautes, qui savaient parfaitement qu'ils faisaient du piratage, échangeaient des chansons à l'aide du système poste-à-poste (peer-to-peer).

Inutile de rappeler que ce genre d'acte est très néfaste pour les artistes. Ceux-ci sont effectivement obligés de concurrencer leurs propres oeuvres musicales déjà accessibles sur la toile depuis des semaines avant même le lancement officiel de leurs disques.

Source : Branchez-Vous
par Philippe Michaud

Technologie_IBM et Mediatek : 100 fois plus rapide que le Wi-Fi



IBM Research et MediaTek plancheraient actuellement sur un nouveau protocole de transmission qui utiliserait la fréquence 60 GHz pour envoyer et recevoir des fichiers en mode sans fil, soit 100 fois plus vite que le Wi-Fi.

Un tel système reposerait sur l'utilisation de puces pouvant acheminer des contenus à 2,5 Go par seconde), une hausse de transmission spectaculaire comparativement à la gamme actuelle variant entre 11 et 54 mégaoctets en mode Wi-Fi.

Dans cette collaboration, IBM fournit ses technologies de signal radio, et MediaTek apporte son expertise dans le traitement numérique de ces mêmes signaux.

Les premiers résultats de ce partenariat devraient voir le jour sur l'horizon 2011.

Source : Branchez-Vous

mardi 23 octobre 2007

Technologie_VDO Dayton présente le PN 4000 et le PN 6000



VDO Dayton présente le PN 4000 et le PN 6000

Quand la télévision numérique et la navigation portable ne font plus qu'un :VDO Dayton présente le PN 4000 et le PN 6000.

Pour la première fois, la télévision numérique devient mobile et s'intègre dans un système de navigation portable. Uniques sur ce marché, les PN 4000 et PN 6000 signent la nouvelle génération des GPS portables. L'utile s'allie désormais à l'agréable ; à la qualité de guidage s'ajoute le plaisir de suivre toutes les nouvel-les chaînes que propose la TNT. Le PN 4000 dispose d'un écran de 4,3 pouces et le PN 6000 d'un écran de 5,6 pouces. Tous deux sont équipés d'un récepteur TNT (DVB-T) et d'antennes qui assurent une réception optimale, en mode portatif.

Ces deux nouveaux modèles s'inscrivent intégralement dans la gamme des systèmes de navigation portables de VDO Dayton, comprenant le PN 1000, le PN 2050 et le PN 3000. Le PN 4000 offre sur son écran 16/9, un graphisme de cartes en haute réso-lution en 2D ou bien en 3D et, à l'aide d'instructions vocales et de pictogrammes de na-vigation, guide le conducteur de façon fiable jusqu'à sa destination. Comme pour toutes les autres gammes, les PN4000 et PN6000 disposent de l'info trafic TMC Premium (proposée en option), qui donne l'état de la circulation en temps réel, évitant ainsi au conducteur les embouteillages.

Au confort de navigation s'ajoute le plaisir du multimédia à chaque étape, grâce à un "tuner" capable de capter la "télévision du futur", qui couvre désormais de nombreuses régions de France et d'Europe. Les antennes utilisées sont optimisées pour recevoir les programmes dans toutes les zones géographiques couvertes par la TNT. Equipé de batteries puissantes et d'une alimentation extérieure, le terminal fonctionne de façon autonome, hors du véhicule, ouvrant de nouvelles perspectives pour ce téléviseur mini-ature, utile pour tous les vacanciers dans un camping ou une maison de vacances.

Le double tuner offre une excellente qualité de réception des images télévisuelles, ainsi que les informations du télétexte, permettant ainsi l'affichage des sous-titres, mais sur-tout l'accès à la grille des programmes télévisés des quatre jours suivants. Tout comme le PN 3000, le nouveau système dispose d'un lecteur de carte SD intégré. Par son in-termédiaire, il est possible de mettre à jour les données cartographiques, et de charger des fichiers numériques de musique ou ses propres vidéos. Selon les modèles, le sys-tème est équipé d'un support Bluetooth® dédié à l'utilisation d'un téléphone portable en mode mains-libres.

Avec un écran tactile et un menu très facile d'accès, les PN 4000 et PN 6000 allient technologie et simplicité : l'entrée de la destination, le choix de l'itinéraire et le carnet d'adresses mais aussi, pour la première fois, toutes les fonctions TV sont commandées par le biais d'un seul et même menu intuitif.
Intégré au système, un capteur de luminosité adapte automatiquement l'intensité d'éclairage afin que l'écran couleur haute résolution soit suffisamment lumineux le jour, sans éblouir le conducteur de nuit. Pour garantir une meilleure image, le système fonc-tionne par défaut en format 16/9. Les modes 16/9 ou 4/3 sont disponibles pour la diffusion TV.
Le PN 4000 dispose d'un écran de 4,3 pouces et le PN 6000 d'un écran de 5,6 pouces.

Les deux terminaux seront disponibles en France en fin d'année : à titre indicatif, les prix de lancement en Allemagne sont
PN 4000 avec carte de l'Europe : 399 Euro
PN 6000 avec carte de l'Europe : 499 Euro

Source : Club GPS.com
Publiée par : Nicolas de Club-GPS.com

Media_La radio numérique pourrait être lancée en France avant fin 2008



France, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, a exprimé son souhait de voir un lancement commercial de la radio numérique avant fin 2008, lors d'une rencontre avec le Groupement pour la radio numérique (GRN). Elle a rappelé, à cette occasion, le souhait du gouvernement de publier, avant la fin de l'année, les arrêtés techniques définissant la ou les normes de diffusion de la radio numérique, afin de permettre au CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) de lancer prochainement un appel à candidatures pour les fréquences dédiées à la radio numérique.

Les normes en lice sont le DMB (Digital Multimedia Broadcasting), qui a la faveur des grands réseaux radio français, et le DAB, évolution de la technologie DAB (Digital Audio Broadcasting). A la demande de la Grande-Bretagne, les autorités françaises pourraient être contraintes de ne pas imposer l'une ou l'autre de ces deux normes.

Source : electronique.biz
Publié par Jacques Marouani , Electronique International

Web_Facebook: uniquement une perte de temps?



Mark Johnston, 27 ans, un enseignant américain vivant au Japon, pourrait à première vue sembler être l'utilisateur type de Facebook. Il est jeune, éduqué et intéressé à rester en contact avec ses amis aux États-Unis.

Pourtant, il a récemment effacé son compte Facebook parce qu'il n'avait plus le goût de répondre aux questions, jeux et autres envoyés par des amis, qui ne sont pas vraiment des amis, mais des connaissances.

M. Johnston s'est récemment défoulé sur son blogue, «A Barbarian Abroad».

«Je déteste Facebook et toutes les choses du genre avec une rage aveuglante et passionnée, a-t-il écrit. (...) Plusieurs personnes semblent croire que c'est la meilleure chose depuis eBay et elles m'invitent dans leur réseau, et ce surtout pour pouvoir des points pour leur groupe de vampires. Si je voulais vraiment reprendre le test du chapeau de Harry Potter, je sais pas... J'aurais probablement déjà nommé et rangé par ordre alphabétique toutes mes chaussettes avant de penser que c'est une bonne utilisation de son temps.»

Il n'y a pas si longtemps, Facebook, qui a été élaboré à l'université Harvard, il y a deux ans, était presque exclusivement le terrain de jeux d'étudiants.

La popularité du site de réseautage a toutefois augmenté très rapidement depuis. Toronto a récemment perdu le statut de capitale mondiale qu'elle a maintenu pendant quelques mois quand la ville de Londres l'a dépassé pour le nombre de membres. Les quarantenaires et les cinquantenaires embarquent maintenant dans le bateau.

Plusieurs personnes se plaignent de la nécessité de lire à propos des activités quotidiennes et des états d'âme des gens sur leur liste d'amis en plus de devoir rejeter des requêtes pour un nombre innombrable de jeux.

«Facebook est dans son adolescence et est en quelque sorte victime de son succès, a estimé, en entrevue jeudi Andy Walker, un journaliste sur les technologies de Toronto. La compagnie ne s'est pas mise à jour et n'a pu corriger certains défauts importants.»

«Je ne veux pas être un vampire, je ne veux pas être un loup-garou, ça ne m'intéresse pas de passer l'Halloween et je ne veux pas de citrouilles. Ce dont Facebook a besoin est d'implanter des fonctions avancées de filtre qui permettent d'ignorer les informations venant d'autres personnes.»

Steve Huntriss, un directeur artistique de Toronto a aussi abandonné Facebook.

«Ces invitations sans fin pour des logiciels inutiles ont joué un rôle important, a-t-il confié. Je pense que je suis passé à autre chose que Facebook et l'attrait du départ de rester en contact avec les activités quotidiennes de mes amis s'est estompé. Ils ne sont pas si intéressants et je ne le suis pas non plus.»

Karen Von Hahn, qui écrit une chronique hebdomadaire sur les dernières tendances dans le Globe and Mail, est fière d'être une anti-Facebook.

«Pourquoi est-ce que je voudrais commencer à échanger avec des perdants qui m'ont retracée de l'école secondaire? demande-t-elle. C'est juste un exercice narcissique de mise en marché et de gestion de l'image.»

M. Huntriss est d'accord à propos de l'aspect narcissique de Facebook, une chose qui l'a dérangé, alors que M. Johnston est beaucoup plus direct.

«Facebook semble être pour les gens qui n'ont rien à dire, mais qui veulent que le plus de personnes possibles les entendent le dire», a-t-il écrit dans un courriel du Japon.

En tant que blogueur, il réfute les rapprochements entre un blogue et Facebook.

«J'ai mon petit coin du Web où je peux geindre et être narcissique, mais personne n'a besoin d'être membre. Ils ont simplement besoin d'un fureteur et du désir de lire mes sentiments du jour. Avec Facebook, une fois qu'on est des amis, une fois qu'on admet qu'on a déjà rencontré quelqu'un, on est pris avec et on reçoit un message à chaque fois qu'il tousse.»

M. Walker croit que la croissance de Facebook est arrêtée en raison d'inquiétudes quant à la sécurité et à la vie privée.

Les amis Facebook, dit-il, vont des contacts professionnels et des employeurs professionnels aux amoureux et à la gang du bar. Les utilisateurs devraient pouvoir les séparer.

Des appels à la compagnie derrière Facebook n'ont pas été retournés jeudi.

M. Walker croit toutefois que des changements devraient survenir prochainement et que Facebook, pour continuer à progresser, doit s'attaquer aux inquiétudes quant à la sécurité et à la vie privée.

Source : Journal La Presse Via Lee-Anne Goodman, Presse Canadienne

Media_Les journaux se mettent à la page en ligne



Le bloc-notes ne suffit plus... Libération lance aujourd'hui un « LibéLabo » on line, un mix de sons, vidéos et diaporamas sonores (voir ci-dessous), alors qu'au rez-de-chaussée de l'immeuble du Figaro, un studio télé sort de terre. Les scribouillards de la presse piétinent de plus en plus le terrain des micros et cameramen !

Avant les quotidiens, les hebdos ont déjà exploré le créneau : Le Nouvel Observateur revendique 500 000 visiteurs sur Canal Obs, sa télé en ligne, dotée d'un microbudget de 50 000 euros. L'Equipe, qui s'est dotée d'une chaîne de TV animée par cinquante journalistes, vient de lancer avec RTL une radio du sport et de l'info, et Télérama lifte actuellement sa Webradio. But de cette diversification tous azimuts ? « Séduire les jeunes lecteurs », selon Sylvain Gire, responsable d'Arte Radio, où un auditeur sur deux a moins de 35 ans. Mais... les idées ne suivent pas toujours : sur CanalObs, Jérôme Garcin, red chef du service Culture, lit les premières pages d'un livre à l'antenne. Et selon nos infos, à l'époque où l'idée d'une Webradio a émergé à Libé, Serge July voulait notamment lire le journal à voix haute... Reste des pistes joliment décalées, comme le drôlissime « Polémix » de LibéLabo, où Villepin grommelle « A ?chakatak?... je suis mal », le « transjournalisme » de géomagazine.fr (voir 20 Minutes du 15-10), ou encore les reportages vidéo de l'Obs, comme celui de Sara Daniel sur les réfugiés du Darfour.

Pour autant, le risque de copiage-collage de la radio et de la télé est entier. « On aura un ton plus irrévérencieux et plus direct », promet Florent Latrive du LibéLabo. « Notre plus-value sera la capacité d'expertise de nos 350 journalistes, plaide Laurent Guimier, directeur de la rédac du Figaro.fr. Il faut qu'on voit la somme des matières grises de nos plumes à la télé. » Rien que ça ! Comme celui des Echos depuis un an, le studio du Fig' alimentera le site Internet. Mais en « coups ponctuels » seulement, « et pour des chaînes télé, aussi ». Soit, mais vu les moyens minuscules déployés, Sylvain Gire reste dubitatif : « Tout comme un journal honnête ne publie pas de photos floues, la qualité du son devra être excellente. Sinon ces projets resteront des gadgets. » Et tous ces Web labos se transformeront en Web pipeau.

Source : 20 minutes.fr
Laure de Charette 20 minutes